Un granola comme à Marrakech

Douceur.

Le matin, lorsque le réveil sonne ou plutôt quand le Petit Snottneus vient déposer mes pantoufles sur mon nez pour m’obliger à me lever, j’ai besoin de douceur.  De temps et de douceur. De café et de douceur. De café surtout. D’efficacité aussi. Parce qu’entre 6h30 et 9h, on perd trop de temps, en tâches ménagères, en choix vestimentaires, en bisous prout ou en discussions politico-philosophiques sans parler des balades impromptues dans le quartier parce qu’on ne se souvient plus où on a parqué la voiture. Du temps perdu aux yeux de certains. Du temps gagné, selon moi. Toujours est-il que si on traîne pour ces choses-là, on s’active pour d’autres et notamment le petit-déjeuner.

Pas le temps de beurrer des tartines, de presser des oranges ni même de casser des oeufs. Depuis quelques mois, je me suis mise au granola maison, avec une recette exotique à base de sirop d’érable et fruits secs, une formule petit-déjeuner délicieuse, économique et efficace puisqu’il suffit d’en verser dans un bol de yaourt et surtout, qu’il se mange aussi facilement debout qu’assis (ou en train de construire la tour la plus haute du monde). En outre, c’est assez nourrissant pour me faire tenir jusqu’a la pause midi sans trop gargouiller du ventre.

Le weekend dernier, j’ai entrepris de refaire un stock de ce mélange prêt-à-manger et j’ai décidé de changer la recette : ça a donné ce granola qui réunit entre autres, pistaches, abricots secs, huile d’argan et fleur d’oranger, autant d’ingrédients qui m’ont rappelé Marrakech, ses odeurs et ses saveurs.

20150312-165221.jpg

Lire la suite