5 réflexes pour se faciliter la vie

Dans le rythme. Dans le jus. Dans le cake aussi (parfois)

Voilà, j’y suis. De retour dans la vie professionnelle. Septembre a filé comme un pet sur une toile cirée. J’ai à peine eu le temps de dire Miam qu’Octobre est déjà bien entamé et Novembre derrière lui semble tout aussi chargé. Pas que j’ai un agenda de ministre mais disons que jusque fin août, le rythme a été plutôt indolent. J’ai trouvé ça très pratique de me doucher après avoir conduit le Petit Snottneus à la crèche, de faire mes courses en pleine journée sans faire la file au supermarché ou encore, de savourer ma ville à pieds, pour me rendre à un rendez-vous. Et puis, si certains soirs,  on s’éternisait au resto ou chez des amis, je pouvais me permettre une petite power nap le lendemain midi.

Maintenant c’est fini tout ça. Du lundi matin au vendredi soir, je suis la tête dans le guidon et du samedi matin au dimanche soir, j’aimerais pouvoir être les pieds dans l’édredon. Comme beaucoup de gens, je jongle entre mon boulot, mon lunch du midi, ma tenue du jour, le biberon du Petit Snottneus, les questions existentielles et/ou sur les chaussettes du Beau Gino (surtout celles qui ont mystérieusement disparu, sûrement dévorées par la Babysit), mes copines, ma mutuelle, mes docteurs (hélàs, au pluriel pour l’instant) et leurs secrétaires qui ne donnent jamais un rdv après 17h30 (comme si 14h45 m’arrangeait – quoi ? pas d’autre place avant 6 mois ? Ok je prends, merci beaucoup), mes cours de flamoutche et les agents immobiliers qui ne savent pas écrire « vendu » sur une annonce.

Bref, parfois c’est tendu comme un string, comme dirait le Beau Gino avec toute la poésie qui le caractérise. Et pour détendre tout ça, j’ai décidé d’arrêter de me compliquer la vie, ce qui est pourtant une discipline dans laquelle j’excelle.

Concrètement, de quoi s’il s’agit ?

Eh bien c’est assez facile. Pour arrêter, de me compliquer la vie, j’ai commencé par me la simplifier. Comment ? D’abord, en pratiquant le lâcher-prise (plus facile à dire qu’à faire) et puis, grâce à 5 réflexes qui n’ont pas changé ma vie, mais qui la rendent nettement plus cool.

Lire la suite