Faire un enfant

Des heures sombres.

Dans mon premier article de 2015, j’aurais voulu mettre des résolutions, peu de choses à arrêter, beaucoup de choses à continuer : raler, fumer, être heureuse. En somme. Il me restait quelques illustrations à peaufiner. En stoemelings, au bureau ou plus tard, avant de rejoindre Morphée (et le Beau Gino).

Et puis, en ce premier mercredi de janvier, l’horreur est humaine, une fois de plus. A Paris, 12 personnes sont abattues à bout portant dans une attaque encore inexpliquée, malgré les conditionnels et autres raccourcis dangereux. Durant toute l’après-midi, on lit, on clique, on réseaute socialement, parce que franchement, ce planning annuel, il peut bien attendre. Attendre qu’on digère, qu’on comprenne, qu’on assimile toutes les informations, écrites ou imagées, qu’on s’émeuve même en faisant semblant de travailler.

Lire la suite