Des petits sablés

Simplissime.

 

Pour plein de raisons dont certaines sans lien avec la cuisine, depuis quelques semaines je fabrique régulièrement des petits biscuits tout simples mais tout bons et surtout, très faciles à faire avec peu d’ingrédients et encore moins de technique. Je n’ai ni la patience ni la minutie qui caractérisent les apprentis et les grands pâtissiers mais je n’en aime pas moins les bonnes choses, celles qu’on fait soit-même et de ce fait, qu’on savoure d’autant plus.   img_1041
Avec cette petite recette, je n’ai pas inventé le fil à couper l’eau tiède qui fait monter la mayonnaise du vase. Vous avez une minute devant vous ? Allez, je vous explique …

Lire la suite

Des cheveux propres

Sans déchets, ou presque.

Des cheveux propres, dans tous les sens du terme. Depuis quelques semaines, j’ai réfléchi à ma routine « cheveux » dans le cadre de ma transition dont je vous parlais ici. Ca n’a pas été évident car mon cuir chevelu n’est pas en bon état. Il est donc impensable pour moi de pratiquer le no-poo, cette tendance qui limite progressivement les shampoings pour arriver à un mode de vie sans shampoing du tout (d’où le no poo, terme assez bizarre, j’en conviens). En effet, quand on pratique le no-poo, il faut se brosser vigoureusement et régulièrement les cheveux. Or les miens, de cheveux, au moins ils voient une brosse, au mieux ils se portent.

Il me fallait trouver une routine me permettant de réunir les trois E nécessaires selon moi, à ma transition : Ecologique, Economique et Efficace. C’est désormais chose faite, mais aussi testée et approuvée. Je vous explique ?888 Lire la suite

Une transition

Essayer.

Progressivement, changer, modifier, adapter. Ne pas toujours y arriver. Craquer aussi, envoyer valser, le temps d’une journée, le temps d’une soirée, des principes lentement acquis. Faire ce que je dis et faire ce que je fais, même si c’est plus facile à dire qu’à faire.

Echanger. Toutes ces habitudes du quotidien, de l’assiette au ménage, des courses au transport, du linge aux achats. Les rendre plus économiques, plus écologiques, moins destructrices, de notre santé, de notre planète, de notre budget aussi.

Optimaliser. Les ressources, le temps, rationnaliser un peu, explorer beaucoup. Se priver de certaines choses pas si indispensables que cela, (re)découvrir d’autres moyens de faire les choses. Parce que c’est possible autrement. Parce qu’autrement, c’est ludique aussi.

Lire la suite

Regarder dans son assiette

Au sens propre.

Ces dernières années et même décennies, on en a vu des vertes et des pas mûres en matière de scandale alimentaire. Lasagnes, poulets, gâteaux suédois et autres poulpes pas très nets ont fait les gros titres de la presse, de manière parfois tellement grotesque que la confusion avec un article de Legorafi.fr n’était pas impossible.

Parallèlement à ce phénomène, une autre tendance a fait son apparition, ou plutôt, sa réapparition : celle de manger bio et/ou local et/ou de saison. Si possible, les trois à la fois. Longtemps considéré comme une lubie de snobs ou d’écologistes zinzins, le fait d’y regarder à deux fois en matière de consommation alimentaire (et pas que) a fait du chemin, dans les chaumières, dans les fermes, sur les marchés, mais également dans les restaurants et dans les supermarchés.

20140422-084200.jpg

Lire la suite