Des cadeaux exponentiels

Local.

Bientôt Noël et avant cela, la course effrénée pour compléter notre liste de cadeaux, pour les petits et aussi pour les grands. Cette année, sans gâcher la surprise, j’ai quelques petits cadeaux qui s’emballent mais j’en ai également d’autres qui créent des souvenirs, c’est d’ailleurs ceux-là qui ont le plus de valeur à mon goût.

Parcontre pour les petits, je respecte la nécessité d’emballer la magie, d’attiser le mystère et de jouer le jeu, du faire-semblant sans pour autant les prendre pour des dindes. Même s’il semble efficace, j’évite autant que possible le chantage aux cadeaux. Tout comme Saint-Nic’ avant lui, le Père Noël sera bien au rendez-vous le weekend prochain, que le Snottneus soit sage ou pas sage ou plutôt, s’il redevient sage parce que depuis quelques semaines, s’il y en a bien un que j’ai envie de ficeler comme une dinde avant de le renvoyer au Pôle Nord, c’est lui.

Bref, tout cela n’est pas mon propos. Mon propos du jour, de la semaine, de la période, enfin vous voyez quoi, c’est les courses de Noël pour les petits et des endroits où je compte les faire. Des endroits que je vous recommande de visiter pour toute une série de raisons mais avant tout pour une excellente raison : derrière le comptoir, vous trouverez des femmes exceptionnelles, qui ont fait le pas que je n’ai pas osé faire, qui ont ouvert leur commerce, qui le font vivre, qui s’accrochent malgré les aléas de l’entreprenariat et surtout qui sont délicieuses de gentillesse, de serviabilité et de professionalisme. Vous voulez faire une bonne action pour Noël ? Oubliez Amazon et franchissez la porte de ces petites boutiques adorables, véritables cavernes d’Alibaba pour vos Snottneus (et pour vous aussi, tant qu’on y est) : Lire la suite

Une machine à jus 

Vitamines.

Il y a déjà quelques temps, j’ai reçu à prêter une machine à jus de compèt’ et je l’ai tellement bien aimée qu’on m’a dit que je pouvais la garder pour toujours. Cette machine, c’est le Ultimate Juicer de Russel Hobbs qui fait centrifugeuse, presse-agrumes et blender … oui, les trois fonctions dans une seule machine. Pratique. J’aurais bien passé l’été à me faire des jus mais c’était sans compter le reflux de la petite Snottneuse, que j’ai allaité jusqu’à la fin du mois de Septembre. Même si je n’ai pas toujours réussi à me tenir à un régime stricte pour lui éviter de regurgiter à tout va, je n’ai quand même pas poussé le bouchon assez loin que pour m’enfiler des jus frais, plein de vitamines pour moi, plein d’acide pour elle.

Bref, cet été je me suis contentée de manger des meringues râtées et de boire des tisanes au fenouil, à peu de choses près mais depuis fin Septembre, ma petite vorace vit sa vie de gourmande de son côté, découvrant d’ailleurs avec joie les panades, compotes et tout ce qu’elle arrive à mettre dans sa bouche.  De mon côté, je retrouve le plaisir d’apéroter au Gin Tonic, d’accompagner mon stoemp d’une bonne Leffe et surtout, en ce début d’automne je me rends à l’évidence : passer l’hiver sans trop de snottes, ca va être, cette année encore, un parcours du combattant.

Lire la suite

Des cadeaux pour les petits 

À la Stromae.

Qui dit Décembre dit Noël, et qui dit Noël dit cadeau. Qui dit cadeau dit shopping et qui dit shopping dit folie.

 Enfin, moi je le dis. Alors je me lance (touin. touin touin touin. touin touin touin touin touin touin. )

Malgré des crises aiguës et régulières d’achat compulsif, j’ai horreur de faire du shopping et encore plus quand il faut acheter quelque chose en particulier (sauf si ça se mange). À chaque Noël, c’est la galère, j’erre sans fin dans les magasins, je regarde, je compare, j’imagine la tête de l’intéressé(e), je change d’avis, je désespère, je craque ou je tiens bon, ressortant bredouille et sans rien à mettre sous le sapin …avant un ultime sursaut d’efficacité le 23 décembre.

Cette année, pour les cadeaux et en particulier ceux  destinés à mon Snottneus, qui moua féjui touchours bien fase *, j’ai décidé de me simplifier la tâche en ciblant un peu mieux mes emplettes.  Pour commencer, je me suis inspirée des jolies sélections proposées par les Belgomums, qui sont toujours de bon conseil et pas uniquement en matière d’idées cadeaux. Allez voir leurs articles postés sur la page Facebook du collectif.

Et puis en ce qui me concerne,  je me suis inspirée d’un petit texte qui circule régulièrement sur les réseaux sociaux au visuel plutôt bof mais au message totalement percutant. En bref, ce petit texte dit : à Noël, plutôt que d’acheter des produits à des grandes multinationales, c’est l’occasion de faire vivre des artisans en faisant nos courses de cadeaux chez eux. Je l’aime bien ce texte (sauf le visuel) et je rajouterais aussi une catégorie, pas forcément des artisans ou alors de leur propre bonheur professionnel : des mamans créatives et entrepreneures. Lire la suite

Une jolie chaise

J-7

Dans une semaine, le Petit Snottneus ne sera plus si petit. Dans une semaine, il ne sera plus un bébé mais un petit écolier, avec son cartable et dedans, sa farde, ses étiquettes et ses crayons de couleurs (Et doudou Eugène tout au fond, au cas où). Il est grand maintenant, mon Snottneus.

A la nouvelle maison aussi, il est n’est plus un bébé. Des petits slips sont apparus dans sa commode, un nouveau lit attend sagement d’être monté par un grand-père ingénieux et moi tout seul ponctue la majorité de ses phrases. Il grandit, il pousse, il mousse. Progressivement, il abandonne ses réflexes et ses habitudes de bébé, parfois sans être tout à fait prêt pour l’étape suivante. C’est comme ça qu’on a relégué au grenier une chaise haute, pourtant joliment relookée  à coup de peinture et de toile cirée. Mais aussi jolie soit-elle, la chaise haute a été répudiée par le Petit kaiser  Snottneus au motif, bien légitime, qu’il ne savait en descendre ni y monter … tout seul. 

Lire la suite