Les jours où il fait moche 

La bonne excuse.

Ce mois-ci, l’un des plus froids et déprimants de l’année (avec février), les Belgomums vous livrent pleins de conseils et d’idées pour occuper vos Snottneus, les jours où il fait moche, quand il  n’y a pas d’anniversaire, de réunion de famille, ou même de grand soleil dans un ciel glaçant, ni même de neige pour en faire un bonhomme affublé d’une carotte. L’angoisse, le stress, la situation d’urgence mentale : trouver un truc à faire pour les occuper avant qu’ils ne démontent la baraque. Si c’est le sentiment qui vous envahit en regardant par la fenêtre (de votre smartphone), allez lire leurs articles. Quand à moi, je ne passe pas mon tour mais je fais ma mauvaise éleve, celle du fond la classe, près du radiateur, qui rêvasse.

Et pour cause : chez nous, quand il fait moche dehors (et parfois aussi quand il fait beau, j’avoue), on ne fait rien. RIEN ! Un mot qui s’est révélé sous un jour positif dans mon esprit, surtout à l’approche du weekend. Allez, j’exagère un peu. Quand il fait moche dehors, on fait des crêpes et des cabanes, on reste en pyjama toute la journée, on traîne, on joue, on range (enfin … je range) on fait des puzzles, on regarde des vieux Disney ou le film d’Ernest & Célestine, on pâtisse, on cuit, on mélange et on enfourne, sans oublier  de lécher le bol de pâte à gâteau. Parfois, le dimanche, le Beau Gino, téméraire, va courir en short, pendant une heure, sur un terrain glissant en essayant de taper sur une balle avec un bout de bois en main. Il dit qu’il va faire du sport. Parfois on arrive à le faire rester bien au chaud, bien au sec, avec une pile de crêpes et si vraiment ça ne marche pas, je le prends par les sentiments et je fais du pain perdu au chocolat blanc.

Quand il fait moche dehors, on lit des histoires, même si ce n’est pas encore le soir, on dessine ou on colorie, on se déguise en pompier, en pirate, en fantôme, on retourne parfois se coucher ou on s’endort dans le canapé. Quand il fait moche dehors, on se prépare des vrais chocolats chauds, avec du lait entier et de la poudre de cacao. On oublie un peu les grands principes, le régime et les règles d’éducation, on se fait notre propre idée du Hygge, on l’apprend aux Snottneus, ce plaisir et cette gratitutde d’être chez soi, au chaud, au propre et au sec.

Car en réalité, désormais, il n’y a que le dimanche qui est parfois vierge de tout rendez-vous, dénué d’horaires, de visites et de sorties. Et ces dimanche-là, surtout s’il fait moche, on savoure encore plus ce plaisir indolent que de ne rien faire, sans culpabilité. Même si on ose pas encore trop l’avouer. Voilà une bonne chose de faite, maintenant vous savez 🙂

10 réflexions sur “Les jours où il fait moche 

    1. Avec plaisir 😉 je dois reconnaître qu’on a de la chance d’avoir un snottneus qui aime ca, on verra si sa sœur a hérité du même gène. Mais bon, les chiens ne font pas des chats et l’inverse est vrai aussi 😻

  1. Que je suis d’accord avec tout! (et les crêpes surtout, et je note le pain perdu que je dois tester au chocolat blanc tu nous files la recette dis ?)

  2. Drôle et sensible, comme d’hab, quoi.
    Chez nous quand on ne fait RIEN… je fais des gâteaux que personne ne veut manger, je maquille Emma en Rainbow Dash et je l’empêche d’étouffer son frère de bisous.
    Mais tu as raison, c’est gai quand même. 0:-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s