La vie en rose

2 semaines.

Dans quelques heures, cela fera deux semaines, qu’une soirée paisible a précédé une nuit chargée de surprises et d’émotions. Un moment hors du temps, attendu depuis des mois, dont les signes annonciateurs étaient pourtant guettés depuis des semaines. Et finalement, alors que j’avais baissé la garde et remis à plus tard les derniers préparatifs, la Petite Snottneuse est arrivée sans crier gare au beau milieu d’un long weekend, comme une petite fusée, pressée de sortir, pressée de grandir, pressée de vivre et de faire vivre. Les bras et les mains grand ouverts, comme dans une chanson de Goldman. Un cadeau d’hier à demain ou plutôt l’inverse, un cadeau de demain à hier, un joli trait d’union entre les générations.

Depuis deux semaines, on voit la vie en rose, même si elle semble passer encore plus vite et filer entre nos doigts. Du rose à tous les étages, autant sur son doux pelage que pour ses tout petits ramages. Du rose mais pas que. Car depuis deux semaines aussi, les nuits sont presques blanches et les cernes complètement mauves. Parfois, en fin de journée, ma poitrine voit rouge et mes hormones chantent le blues (air connu ♫).

Deux semaines déjà. Deux semaines seulement et pourtant cette impression qu’on se connaît depuis longtemps. Et ces gestes qu’on oublie pas, et ceux qu’ on réapprend, c’est pas comme le vélo, la vie nouvelle avec un tout petit être. Un deuxieme enfant ca reste une première, ca bouscule tout aussi énormément, dans les cœurs et dans les corps, dans nos vies et dans nos codes. En chavirant de bonheur on essaye de ne pas boire la tasse, on s’accroche à notre radeau et pour tenir le cap des journées sans répis et des nuits sans sommeil, le matin venu, on contemple la fraternité que l’on vient de créer.

Il y a deux semaines,  une toute petite fille a fait naître un  grand frère et c’est ça l’important, plus que le rose, le mauve, le bleu et toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

7 réflexions sur “La vie en rose

  1. Merci pour ce merveilleux billet !

    Et bienvenue à cette petite demoiselle 😉

    Ps: pour les cernes c’est bientôt l’été, tu pourra les camoufler derrière de grandes lunettes de soleil !

  2. Bienvenue à ta petite snottneuse ! C’est tout joli ce que tu écris, et c’est vrai que ces débuts-là, ce sont des montagnes russes, tout en haut de son petit nuage jusque tout en bas aux 36ème dessous… Souviens-toi… on finit par en sortir (vivante) et un jour (mais quand ?) on retrouve aussi des nuits convenables … 😉

    1. Merci de raviver l’espoir 🙂 J’avais prévu bien à l’avance beaucoup de choses pour cette 2e naissance mais j’avais un peu oublié les nuits hachurées – mais si tu dis que les nuits convenables finissent par revenir, alors je te crois :-*

  3. C’est vrai que les premiers temps, il est moments de bonheur succèdent aux moments d’émerveillement, malgré la fatigue et les nuits en pointillé… C’est merveilleux de savourer cette petite famille de l’on a formée et surtout les liens qui se tissent et qui vont se tisser davantage encore entre frère et sœur. Moi, ma jolie Ginette, c’est mon petit bonheur personnel lorsque j’entends mes enfants se dire qu’ils s’aiment … Gros bisous à vous quatre!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s