Une valise de maternité

En voiture Simone !

Il y a quelques jours, je suis enfin arrivée à la 37e semaine de ma grossesse, celle à partir de laquelle la Petite Snottneuse peut arriver sans être théoriquement considérée comme un bébé prématuré. Ca fait pourtant quelques semaines, même quelques mois que je compile patiemment toute une série de petites choses à ranger dans deux sacs un peu spéciaux, qui n’ont de valise que le nom mais que j’emmènerai tout deux à la maternité, d’abord l’un et puis l’autre.

Aujourd’hui, je vous parle du premier que j’appellerai très sobrement mon sac de naissance. Pas trop volumineux, il me suit désormais partout où je vais dès que je quitte la maison et pour cause, il contient tous mes essentiels pour l’accouchement. Si le hasard des choses me le permet, je vous parlerai ensuite du deuxième, qui correspond à la valise de maternité et qui contient, logiquement tout ce dont j’aurai besoin pendant mon séjour à la maternité, une fois parquée dans ma chambre.

Ces deux articles ne seront certainement pas les plus poétiques jamais écrit et leurs illustrations ne sont pas très lechées mais pourtant, il me tient fort à coeur de les écrire et j’espère que vous y trouverez pleins de petites astuces qui rendront votre séjour en maternité (ou celui de votre femme, soeur, copine, cousine, collègue …) le plus serein possible. Parce que c’est bien de ça dont on a besoin, peu importe la manière, peu importe l’issue.

Ils sont le fruit de ma première expérience – la naissance du Petit Snottneus, de ce que j’avais alors prévu mais aussi de ce qui m’a manqué, de tous ces conseils reçus, lus, expérimentés ou pas. Parce qu’il y a autant d’accouchements que de femmes et même plus, on ne sait jamais prévoir comment les choses vont se passer mais on peut se préparer pour qu’elles se passent au mieux.

Bon, je vous explique ?

Mais vous aussi alors … n’hésitez pas à compléter la liste récapitulative en commentaire 🙂

Mon sac de naissance n’est pas très gros, je dois pouvoir l’emporter partout. J’ai choisi un simple cabas de courses en toile, dans lequel j’ai rangé des petits pochons, contenant certaines affaires spécifiques comme celles exclusivement destinées à la Petite Snottneuse ou pour commencer par le commencement, des affaires de rechange pour moi, car je ne compte pas accoucher en total look denim & Stan Smith 🙂

Pour moi j’ai prévu :

  • Un sac poubelle : si perdre ses eaux comme dans un film américain n’arrive pas très souvent, vaut mieux être équipée si ça arrive. Que vous soyez avec votre propre voiture, avec celle d’un ami ou d’un taxi, un petit sac en plastic sera surement apprécié pour ne pas salir le siège qui accueillera votre postérieur. Sur mon sac bleu, il est marqué « propre et sec » – c’est bête mais ça me fait rire
  • Une tenue confo : il n’y a pas de dress code pour accoucher mais le travail peut durer longtemps et on a pas forcément envie de rester en tenue d’Eve pendant des heures (ou avec une chemise d’hôpital ultra-amidonnée qui nous laisse le pète à l’air) – j’ai donc prévu des sous-vêtements de rechanges, une paire de legging (je vous conseille la marque Insua, en vente chez veritas, pas besoin de vous ruiner en legging de grossesse), mes fidèles birkenstocks et les tops de grossesses mamalicious – les plus confortables et qui s’avèrent très pratiques également si vous allaitez au sein. Par-dessus, un cardigan ou une chemise d’homme, bref un truc léger et ample.
  • Une trousse de toilette de base : crème hydratante, hydrolat de lavande, headband et élastiques à cheveux.
  • Une petite boîte dans laquelle ranger mes bagues et bijoux qui pourraient me gêner img_2429

Et pour la Petite Snottneuse :

  • Ses premières tenues : 2 bodies longues manches en cache-coeur, 2 pyjamas, 1 bonnet et une couverture d’enmaillotage en laine, pour la garder bien au chaud durant les premières heures. Un premier trousseau varié, avec du rose, du neuf, du vieux et de l’émotionnel.  Comme si des bras partis depuis longtemps pouvaient eux aussi l’envelopper de d’amour et de douceur. img_2404
  • Souvent, les maternité fournissent les jeunes parents en langes, lingettes et autres produits de soins. Parce que j’ai développé une grande méfiance à l’égard de certaines marques, parce que je ne suis pas totalement convaincue par ma première expérience de couches lavables et aussi un peu par esprit de contradiction, comme dirait ma Maman, j’ai prévu langes, lingettes et tetines en me fournissant auprès de marques que je trouve plus respectueuses de l’environnment et de notre santé, tout en étant efficaces : les lingettes biodégradables eco-attitude, les langes jettables Bamboo, pour elle et pour moi, des lingettes intimes natracare (pas besoin de vous faire un dessin, c’est mille fois plus confortable que le papier toilette un peu rugeux des hôpitaux) et de l’huile d’amande douce pour protéger les mamelons d’éventuelles crevasses liées à l’allaitement au sein. Cela fait neuf mois que j’utilise l’huile d’amande douce pour éviter les vergetures mais aussi pour démaquiller mes yeux, bref, le flacon indétronable de ma salle de bains.

Pour tous ces produits, j’ai passé une commande chez Sebio.be, un site ultra complet qui livre en deux ou trois jours max. img_2441

 

Ca c’est pour le look. Ensuite, il faut aussi penser au ravitaillement. Un hôpital, une clinique, une maternité, ce n’est pas un hôtel ni un restaurant et un accouchement, ça peut durer longtemps, on est jamais trop prudent. Pour moi j’ai prévu :img_2407

  • des sucettes : dans certains cas, il est déconseillé de manger et boire pendant le travail. Mais pour soulager la sensation de faim et surtout de soif, j’ai prévu des sucettes – un peu plus fun qu’un sproutch de brume Evian sur la langue -l’achat inutile pour mon premier accouchement –
  • Une gourde : si vous pouvez boire et même pour la suite de votre séjour, sachez que les bouteilles d’eau minérales, en plus d’être une abération dans nos contrées où l’eau du robinet est potable, sont facturées à prix d’or dans les hôpitaux – Après un accouchement, il n’y a pas que l’épisiotomie qui peut être douloureuse, la note de l’hôpital aussi (même la meilleure des Assurances hospitalisation ne prend pas en charge les bouteilles d’eau facturées 6euros/litre)
  • Des tisanes de fenouil : si vous comptez allaiter au sein, le fenouil est un allié naturel tant pour la lactation que pour la mise en place du système digestif du nouveau né.
  • Des petits biscuits : pour le Beau Gino, qui peut se transformer en troll des montagnes quand la faim le gagne – Au beau milieu de la nuit, il préferera sûrement une baguette au saucisson ou une soupe à l’oignon mais c’est plus pratique de transporter des biscuits que du pain et  des cochonailles.

Pour la Petite Snottneuse :

Je ne connais pas encore ses goûts mais si elle est d’accord, on va tenter l’allaitement au sein, qui avait autant plu à son grand frère (moins d’attente pour manger) qu’à moi (pas de biberon à laver). Si ça ne marche pas, je n’en ferai pas un drame, mais pour que ça marche, je mets toutes les chances de notre côté, avec les tisanes au fenouil mais aussi :img_2436

  • un bon soutien-gorge d’allaitement, pas forcément sexy mais en tout cas confortable et suffisament large pour parer à la monter de lait qui survient quelques jours après l’accouchement.
  • Une cape d’allaitement – j’ai commandé la mienne sur Etsy il y a 4 ans et c’est un de mes meilleurs achats de maternité (pas comme le brumisateur Evian). Contrairement aux tétras et autres capes, celle-ci a la particularité d’avoir une armature métallique qui permet de voir son bébé pendant qu’on l’allaite et surtout de lui laisser un peu d’air. Avec cette cape d’invisibilité on peut allaiter partout, tout le temps, pendant le temps qu’il faut, en face de n’importe qui sans aucune gêne, bref, elle permet de s’adapter au rythme du nouveau-né, qui peut aussi se transformer en troll des montagnes lorsque la faim le gagne.
  • Deux tétras : troll des montagne ou petite fleur des champs, un nouveau né régurgite souvent. Dès leur première heure de vie, les tétras deviendront les meilleurs amis de vos épaules pour l’année à venir.

Et puis dans une petite farde pliée en deux, se trouvent plusieurs documents comme ma feuille de liaison, remplie par ma gynécologue, quelques papiers pour l’assurance et trois petites illustrations, non pas pour la salle d’accouchement mais pour la porte de ma chambre afin que les visiteurs soient avertis de ma disponibilité à les recevoir et leur présenter notre merveille des champs (ou des montagnes). J’ai prévu un bout de masking tape, qui se colle et se décolle facilement pour les fixer sur la porte.

C’est la deuxième fois que je propose des printables sur le blog, et n’étant pas graphiste, soyez indulgents si la qualité n’y est pas trop. Pour accèder à la version PDF (normalement de bonne qualité, il vous suffit de cliquer sur les liens)

 BelleGinette_Avantdentrer


BelleGinette_MamanetBébésereposent


BelleGinette_Nepasdéranger

Dans mon sac à main, il y a aussi mes documents d’identité, fatalement et mon sacro-saint smartphone qui contient une playlist de plus, intitulée Snottneuse : Elvis, Laurent Voulzy, Jean-Jacques Goldman, The Carpenters, Franck Sinatra (quoi de plus a propros qu’un bon vieux I’ve Got You Under My Skin ?) et surtout, si la douleur est trop forte, la bande originale du film The Descendants, oublié dans la filmographie de Georges Clooney mais aux sonorités hawaiennes si apaisantes que je l’ai passée en boucle pendant mes deux grossesses. Je vous recommande vivement le film comme la musique !

 

Voilà ce qui se trouve dans mon sac de naissance, tout ce que je dois avoir pour passer les portes de la maternité, lorsque le moment sera venu (dans 5 minutes ou dans 3 semaines). Une fois l’affaire menée  – rondement on l’espère – il sera toujours temps d’aller chercher le deuxième sac mais surtout, surtout : un grand frère impatient de rencontrer sa petite soeur ❤

Petite liste récapitulative de mon sac de naissance

Pour moi

  • un sac plastic/poubelle en cas de perte des eaux
  • une tenue de rechange : sous-vêtements, legging, top sans manches, chemise/pull cardigan, sandales/pantoufles
  • trousse de toilette de base : crème hydratante, lotion ou hydrolat, lingettes intimes ou papier toilette humide, huile d’amande douce, élastiques à cheveux, déo et parfum
  • boîte pour bijoux
  • gourde, sucettes, biscuits pour le troll des montagnes Beau Gino, tisane d’allaitement ou au fenouil
  • soutien-gorge d’allaitement, tétras, cape d’allaitement
  • papiers d’ID, smartphone, feuille de liaison, illustrations pour la porte de la chambre, tape (pour les coller)
  • un bon livre (si vous avez l’occasion/l’envie d’opter pour une peridurale)

Pour la Petite Snottneuse

  • ses premières tenues : pyjamas, bonnet, bodies, emmaillotage (laine ou coton)
  • ses produits de soins : langes, lingettes, tetines (à noter qu’on attend un ou deux jours pour donner le premier bain, ses affaires de bain suivent donc dans le grand sac)
  • 15 tonnes d’amour inconditonnel compressés dans mon petit coeur ❤

18 réflexions sur “Une valise de maternité

  1. Juste avant d’accoucher, j’avais moi aussi parcouru les blogs maman pour trouver ces infos sur la valise de maternité et d’accouchement. 😉
    Beau récap, c’est à peu près pareil que ce que j’avais dans la mienne 😉
    Sinon concernant la tutute sur la photo, où l’as tu trouvée ?
    Pour le change de bébé, je fais mon liniment moi même ( ça prend 3 minutes de préparation) et j’utilise des cotons bio, si jamais tu veux la recette 😉
    J’avais aussi pris du shampoing sec pour moi, pour le retour de la salle d’accouchement et c’était pas mal, comme j’avais déjà ma famille proche en attente dans la chambre quand je suis revenue de la salle d’accouchement, ça m’a permis de paraitre plus ou moins potable au retour de l’accouchement ;). Ne sachant pas ce qui m’attendait à l’accouchement, j’ avais aussi préparé un bouquin mais finalement, je n’ai pas lu une ligne.
    Pour passer le temps, j’avais préparer un sac avec 9 minis cadeaux pour Mr à ouvrir 1par heure avec par ex; des bons pour…., une bouteille de champagne à boire à deux, une bavette je t’aime papa, un prote-clé avec une gravure « we are a family now »,…. Bon avec les contractions ect , je l’avais un peu oublié et je m’en suis souvenue un peu plus tard que prévu donc il a eu droit à une ouverture des cadeaux tout en une fois un peu avant la poussée 😉

    1. Génial les Petits cadeaux ! c’est une super idée que je vais essayer de préparer pour le Beau Gino. Et je suis preneuse pour ta recette de liniment 🙂
      bisous 🙂

      1. Je reviens faire un petit tour par ici et je réalise que je n’ai pas répondu à une de tes questions : la tutu en caoutchouc naturel vient du super site sebio.be – je te le recommande vivement, ils sont tops bisous

  2. Coucou Belle Ginette!
    Absente de la blogo depuis un bon petit moment, je reviens parmi vous à petits pas… et je prends toujours autant de plaisir à te lire! J’adore ton écriture fraîche et spontanée, comme je t’imagine en fait, et où je me retrouve souvent! Et ça fait du bien tout simplement. Voilà, c’est dit, cœur avec les doigts.
    Et félicitations aussi du coup! Une petite snottneuse, voilà une merveilleuse nouvelle (la fille qui a 4 trains de retard… cf. première phrase de mon commentaire!)
    Je te souhaite donc une très belle rencontre avec ce nouveau bonheur et ton sac bleu.
    Et moi, je t’écris en écoutant la BO de The Descendants que je découvre… Parfait! merci!
    🙂

    Allison

    1. Oh bin dis donc, merci … je me sens rosir jusqu’aux oreilles 🙂 Welcome back dans la blogosphère alors. Par ci, ça n’a pas beaucoup changé, à part mon tour de taille 😉

  3. Alors, comme tu as dit qu’on pouvait faire part de nos remarques, je me permets lol :
    Pour ton premier, tu avais vraiment perdu les eaux ? car perso pour ma deuz j’ai perdu les eaux chez moi, et je conseillerai plutôt un essuie/drap de plage pour protéger le siege de la voiture…

    Dans ma valise de mat, j’avais mis un ou 2 petits bonnets car j’avais peur de me voir imposé un horrible bonnet de la mat. Et ma puce perdait beaucoup de chaleur par la tete, les premières heures.

    ici suis fan de la gamme néobulle et de ses huiles essentielles pour lancer l’allaitement (allaitement harmonieux, ca marche du tonnerre). J’avais aussi pris du liniment, une creme pour le change WELEDA, des petites lingettes pour laver bébé en douceur, j’aime pas les gros gants de toilette pour les bébés et un savon néobulle pour moi et bébé, toujours pour éviter les crasses des mustelas and co, qu’on te refile à la mat.

    Des compresses d’allaitement en coton bio, c’est vachement plus doux aussi. Mais à voir si tu as qqn pour te les nettoyer.

    Et une petite boite à grande soeur pour l’occuper quand elle viendra dans cette petite chambre de maternité.

    Belle rencontre !

    1. Merci pour tes ajouts 🙂 En effet je n’ai pas perdu les eaux pour le premier (enfin si, mais à la maternité) et je me doute que l’essui de plage doit être plus pratique pour éponger le surplus (on va dire ça comme ça). Mais l’idée du sac de naissance, c’est qu’il ne soit pas trop volumineux, ce qui serait le cas avec un essuie en plus. Le sac plastique vise surtout à protéger la surface sur laquelle on va s’assoir pour aller à la maternité 😉 Les compresses, le necessaires de bain et la boîte du grand frère, on est synchro, c’est prévu dans le sac de maternité … affaire à suivre 😉

    1. Aaaah je vois qu’on est deux à craquer sur le milleraies rose Petit Bateau. J’avais encore beaucoup de Petits pyjam’ blanc du snottneus mais pour sa toute première tenue, j’ai quand même choisi un joli petit ensemble rose 🙂

  4. Hello belleginette, nous nous sommes au co-we féminin en 2014, ça fait un bail déjà!

    Depuis je te lis tjs grâce à ton blog.. Chez nous aussi; nous attendons une 2ème fifille pour fin juin. Félicitations à vous. Tes conseils pour la valise sont géniaux et justement, je commence à penser à la mienne. Pour notre première, je n’ai utilisé que du liniment que je fabriquais moi-même pour le change, une bouteille pour la maison et une pour les déplacements. Ca marche du tonnerre et vraiment pas cher. Je suis une grande adepte de la Slow cosmétique où tu pourras trouver la recette donné par notre Julien nationa et plein d’autres conseils pour le soin des BB au naturel. Par contre, pour les crevasses, l’huile de rose musquée selon moi marche franchement mieux que l’amande douce et est aussi très utile contre les vergetures et le périnée. Pour l’allaitement, l’hôpital où j’avais accouché nous donnait de l’ huile essentielle de fenouil et d’anis… Merci pour ton partage et que tout se passe bien pour l’arrivée de la petite chérie.

    1. Coucou Saskia, ça me fait bien plaisir de te lire ici. J’espère que ta grossesse se passe bien, c’est pas évident les deuxièmes grossesse hein ? 😉 je vais essayer de trouver cette huile de rose musquée, ça me dit bien car j’adore l’odeur de rose, dans ma salle de bain et dans les cakes. merci pour tes conseils et que tout se passe bien également pour vous bientôt 4 ❤

  5. une cape d’allaitement, je ne savais même pas que ça existait x’D
    Et des tétras je ne sais même pas ce que c’est , faut que je googlise.
    ça en fait des choses, et qui ont l’air utile, faut que je m’en inspire !

  6. Rhoooo, la préparation de la valise de maternité, c’est un moment un peu particulier… Entre excitation, émotion, légère appréhension… Rien que pour ces derniers jours d’attente fébrile, où on pleure pour un rien, j’en ferais bien un troisième 😉

    1. Hèhè, c’est vrai que c’est si gai ! Mais bon là, je rajouterais aussi impatience ! parce que ma valise est prête et même s’il me reste encore quelques petites choses à fignoler, j’ai hâte de voir sa petite tête (et de ne plus avoir le brûlant dès que je mange une glace)

  7. Coucou ma jolie,

    Il me tarde vraiment de découvrir le joli minois de ta princesse. On s’en rapproche, on s’en approche…
    Les valises que j’avais préparé pour la naissance de mes deux grands ressemblent très fortement à celle que tu décris aujourd’hui. J’y avais juste rajouté un bon appareil photo ainsi qu’une caméra vidéo. Et je peux te dire qu’aujourd’hui, mes loulous (qui ont 10.5 et 7 ans) prennent un plaisir fou à regarder quelques bouts de vidéo du jour de leur naissance (mwouais tu te doutes bien que je sélectionne hein…) mais c’est vraiment agréable et émotionnellement très fort de partager cela avec eux aujourd’hui… Et bien souvent, cela se termine par des moments câlins blottis dans les bras les uns des autres…

    Gros bisous et on se revoit vite !!!

    1. Coucou toi ! merci pour tes conseils, c’est vrai que pour le Snottneus, j’avais laissé mon smartphone dans mon sac, éteint pour ne pas me sentir oppressée par les appels et autres messages me demandant des nouvelles (les joies d’un accouchement post-terme) mais cette fois-ci, je le mettrai en mode « avion » pour ne pas oublier d’immortaliser ces moments si magiques. Gros bisous et à très bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s