Des livres de Snottneus 

Pour les petits et pour les grands.

Pour la petite fille que je suis encore – parfois – et pour le grand garçon qu’il est devenu. Sa table de nuit est jonchée de livres d’avant et de maintenant, d’histoires et de personnages qui sont gentils et/ou méchants, de grosses poules et de petits lapins, mais aussi de grands camions et autres petits engins à 4 roues. Aujourd’hui, je ressors le thème Belgomums du mois de décembre que j’ai alors brossé, la tête dans le guidon du niveau 4 de la Saint-Nicolas. Un joli thème pourtant, qui nous invitait à partager nos coups de coeurs littéraires – catégorie prime jeunesse.

Comme tous les kets de son âge, le Snottneus aime les livres, qui l’aident à comprendre le monde qui l’entoure et les émotions qui l’étreignent. La lecture n’est pas son occupation de prédilection. Il préfèrera toujours les petites voitures, les gros camions et le long train sur le cirpuit qu’il construit lui même, parfois pendant des heures. Mais le soir venu, après le brossage de dents et le petit pipi, avant le dernier bisous et quand toutes les  voitures sont au garage, peu importe l’heure ou l’état, on y coupe pas : il faut une histoire parfois deux, quand le marchand de sable est en retard.

Des livres, on en a des tas.  Avec beaucoup d’images ou beaucoup de mots, on a même des livres qui chantent et des livres qui grattent. Il y a les livres qui ont la cote et qu’on lit tous les soirs jusqu’à les connaître par coeur avant de passer au suivant. Il y a ceux qui n’ont pas percé et qui attendent sagement sur une étagère. Et puis il y a les classiques – cinq livres qu’on ressort régulièrement, parce qu’ils sont beaux, parce qu’ils sont réconfortants et aussi, parce que l’histoire dure longtemps et que Maman les aime bien aussi, alors elle les lit jusqu’à la fin.

Allez … je vous montre :

Devine combien je te t’aime ?Le tout premier livre du Snottneus, son premier rituel du soir aussi. Une jolie histoire d’un Papa (ou une maman) lapin et d’un bébé lapin qui se disent à quel point ils s’aiment. C’est simple et tendre. Une histoire toute douce que j’ai lue au Snottneus alors qu’il était encore bien au chaud dans mon ventre et puis bien au chaud dans mes bras. Une histoire doudou qu’on lit encore les soirs de gros chagrin.

Poule Rousse C’est mon classique, mon héritage en matière de littérature enfantine. Un petit livre surrané qui parle d’une poule, de son amie la tourterelle et du renard qui veut les manger. Des jolis dessins et une histoire assez basique mais une grosse bouffée d’enfance dès que j’en tourne les pages. Poule Rousse, un peu dodue et si grandmaternelle, toujours avec son tablier et adepte des interieurs bien rangés, c’est ma Bonne Maman version galinacée. Lire ce livre avec le Snottneus, c’est une manière de faire lien entre deux personnes que j’aime très fort et qui se sont croisées sans se reconnaître au carrefour de la vie et de la mort.

Sept milliards de visages Un livre culte à mettre dans toutes les bibliothèques des enfants pour leur apprendre dès leur plus jeune âge la diversité du genre humain. Diversité physique ou culturelle illustrée par des dessins plutôt fournis, à défaut d’être beaux, ce livre qui vient en petit et en grand format ne se lit pas vraiment, il se parcourt, chaque page, chaque image permettant un sujet de discussion avec le Snottneus – Déjà fan en 1986, toujours fan en 2016, avec trente ans et 3 milliards d’être humains en plus.

Bas les pattes ZAC Vous voyez ce petit garçon sur la couverture ? Il s’appelle Arthur et son chien, tendre et affecteux s’appelle Zac. C’est donc l’histoire d’une journée avec Zac et Arthur, qui ressemble étrangement au Snottneus, avec ses cheveux en pétard et son petit nez de lutin. Les dessins et les couleurs utilisées sont ravissants et puis l’histoire se termine quand tout le monde va se coucher, y compris Zac. Une transition parfaite avant d’éteindre la lumière et de souhaiter de beaux rêves.

Le catalogue des voitures
 Incontournable. Parfois délaissé pour le livre des gros camions, ce catalogue de toutes les voitures possibles et imaginables n’a pas quitté la table de nuit du Snottneus depuis que Saint Nic’ l’a déposé au pied de la cheminée il y a deux ans. Un beau livre assez stylé qui n’oublie aucune voiture, pas même la voiture chapeau, la voiture dinosaure ou encore la voiture caca (provoquant l’hilarité du Snottneus) mais qui parle aussi de tracteurs, de camions auto-pompe ou de tractopelles. Il n’y a pas d’histoire mais le livre fait son job, le soir à 20h quand il a fallu menacer pour que le Snottneus lâche ses petites voitures pour rejoindre son lit. Un livre qu’il peut aussi lire tout seul, le matin quand il se reveille ou le soir quand il fait semblant de dormir (et qu’on fait semblant de ne pas l’entendre)

Voilà nos classiques à moi et au Snottneus. Il y en aura bientôt d’autres sur la liste et ceux, notamment, de la toute Petite Snottneuse ❤

6 réflexions sur “Des livres de Snottneus 

  1. Merci pour ton joli post avec de nouvelles idées de bouquins 🙂
    Chez nous, Pimprenelle ne pourrait pas passer une journée sans livre, je n’arrive pas à suivre le rythme (hé hé, j’ai donc une super excuse pour dévaliser toutes les jolies librairies pour enfants de Bruxelles 🙂 )
    Parmi nos best of il y a les livres de la belge Jeanne Ashbé (les histoires de Petit Eléphant sont super!!!) qui parlent avec poésie et tendresse du quotidien des petits, les Monsieurs et Madames (qui n’ont pas pris une ride non plus en 30 ans 😉 ) Et puis chez nous, il y a aussi des magazines qu’on colle et recolle tellement qu’on les lit (Papoum par exemple est super chouette pour les tout petits). 🙂

    1. Ah merci pour tes conseils. Je ne connaissais pas Jeanne Ashbé. Les monsieurs/madames nous ont occupés pendant tout l’été.
      Sympa ausi l’idée des magasines, je retiens 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s