Un calendrier de l’Avent

Comme avant.

Cette année, pour la première fois, on s’est plongés dans la magie de Noël version enfant. Jusqu’alors, et même après la naissance du -plus si- petit Snottneus, ma magie de Noël version grande personne, c’était principalement les agapes et les achats compulsifs chez Dille & Kamille (et les Petits verres de Chartreuse jaune). Avec l’âge, les blocus à l’unif et l’indépendance financière croissant de paire avec ma témérité gustative,  j’avais un peu oublié ce que c’était la vraie magie de Noël, celle de quand j’étais une petite fille (avec, à peu de choses près, la même tête et la même coiffe que le Snottneus). J’avais oublié l’attente, le mystère, les histoires, la chaleur des pyjamas et  du feu de cheminée même s’il y en a eu 5 différentes, des cheminées.

Dans la nouvelle maison, au fond d’une caisse, en dessous de mes belles décorations de Noël, j’avais même oublié mon calendrier de l’avent. Celui qui pendait dans ma chambre d’enfant, celui qui était préparé avec  amour par celle à qui il appartenait avant moi et pour qui il a été patiemment brodé en 1961.

Une calendrier scandinave mais sans design minimaliste, un calendrier danois avec plein d’amour, de souvenirs, de traditions aussi. Un calendrier pleins d’émotions, celles qui nous font regarder en arrière avec serenité et qui nous font aller de l’avant. IMG_0298

Il y a quelques jours, je l’ai ressorti, je l’ai dépoussiéré et j’ai entrepris de le garnir pour le Snottneus. Chaque jour, une petite surprise à manger, tant pis pour les principes. En décembre on commence chaque journée avec un bonbon, une pièce en chocolat ou un spéculoos, entre le câlin du reveil et la tartine au choco

 

Je ne suis pas sûre que mon Snottneus, du haut de ses 3 ans, ait bien compris le principe du calendrier de l’avent, surtout quand je l’entend réclamer encore une furpise, la première à peine engloutie dans sa petite bouche. Mais je sais que moi, du haut des mes 32 ans, j’ai compris tout ce qu’il y avait derrière la magie de Noël, la nôtre, celle de quand on était enfants, avec la Grande Simone.

En garnissant mon son calendrier,  mais aussi en déposant des carottes et une bière devant la cheminée le soir du 5 décembre, j’ai pensé très fort à ma Maman, aux cadeaux discrètement achetés sur le temps de midi, emballés tard le soir et cachés au fond des armoires. Aux lumières, aux mystères, aux feux de cheminée, au jeux joués, dans tous les sens du terme. Aux soirées de novembre et de décembre, qu’elle a passé à emballer, ficeler, étiquetter, après les devoirs, les machines de linge, le dîner, la vaisselle, les bains, les jeux, les punition aussi parfois, les dîners tartines et les collations pour l’école, les factures et je suppose, les autres tracas d’un jeune couple d’entrepreneurs, parents de deux enfants.

Je me suis souvenue, un peu honteuse, de mon ignorance ingrate, lorsqu’un cadeau, un petit ou un grand, ne rencontrait pas mes attentes. De cette mauvaise habitude qui consistait à aller tâtonner les emballages pour établir un pronostic sur la teneur du présent.

Et à mon tour, après l’école, le dîner, les machines de linge et de vaisselle, les factures et quelques futiles tracas, je réalise que c’était ça, finalement, le plus beau des cadeaux : nous permettre le luxe de l’ignorance, au moins le temps de l’enfance. Un cadeau sans ficelle ni papier mais dont la teneur est restée bien cachée, loin de mes tâtonnements.

Tous les matins, je savoure encore ce cadeau et pendant que mon Snottneus savoure sa surprise, je pense à mes parents, à ma grande Simone et à nos années d’ignorance ou devrais-je dire, de douce inscousciance. A la magie de Noël, la magie de l’Avent.

IMG_0293

❤ ❤ ❤ ❤

2 réflexions sur “Un calendrier de l’Avent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s