Des mots

Ne pas en avoir.

Ne plus en trouver. Rester sans voix devant l’indicible, devant ce qui se passe pourtant toutes les semaines ailleurs mais si rarement ici. Devant la folie des hommes, quelques uns, devant le courage de tous les autres, devant l’effroi que nous inspire le monde.

Des mots. En chercher, des mots justes, des mots apaisants, des mots pour expliquer et même aussi, pour se révolter. Des mots pour dire, pour expliquer, pour comprendre. Des mots pour questionner, pour rassurer, pour témoigner, pour étreindre aussi … ne fut-ce que virtuellement. Des mots pour se rassembler autour de valeurs ébranlées, qui se rappellent à nous que lorsqu’elles sont plus que malmenées, lorsqu’elles sont mutilées. Il faut aussi des mots pour communier et pour certains d’entre nous, prier.

Des mots et autant de # pour ouvrir des portes, des bras, des coeurs. Des mots comme des mouchoirs pour essuyer des larmes, des revers et des travers. Des mots pour éduquer, pour éclairer, pour développer. Pour contrer aussi, pour argumenter, pour ne rien lâcher, pour ne pas accepter. Des mots pour se relever, même blessés, même écoeurés, désoeuvrés.  Pour continuer à avancer.

Je n’ai pas de mots et pourtant j’en ai tellement besoin. Je veux des mots, j’exige des mots, je veux lire, je veux entendre, je veux des phrases, des arguments, des idées, des concepts. Je veux des mots, quitte à en avoir trop, à devoir les trier, les digérer. Je veux des mots. Je veux que le monde ait tous ces mots. Cette orthographe là et pas l’autre.

Je ne trouve pas mes mots mais je n’aurai de cesse les chercher. Parce que les mots et les phrases vaudront toujours plus que le sang et le carnage.

❤ Paris (et toutes les autres)

2 réflexions sur “Des mots

  1. Je l’attendais, ton article.
    J’avais b e s o i n de ton article.
    Pour intégrer, sans sombrer. Pour avancer, sans reculer. Pour s’émouvoir et continuer à s’émerveiller.
    Merci, ma belle Ginette, d’avoir trouvé **les mots** qui me parlent.
    Je t’embrasse de toute mon affection.

  2. Merci à toi, j’espère que tu as retrouvé un tout petit peu de sereinité, ne fut-ce que dans ces tout petits gestes du quotidien et surtout dans les quotidien de nos tout petits. gros bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s