Des recettes de légumes – Snottneus Friendly

Nourrir.

Maintenant qu’il est grand mon Snottneus, qu’il a de l’appétit et de la répartie, c’est parfois le casse-tête pour fistouiller presque tous les soirs un dîner sain qu’il mangera sans trop de négociations, de ruses voire de tout petits mensonges de rien du tout. D’autant plus que la vie, l’horaire du boulot, la fréquence des trams,  l’andouille qui n’a prévu que 24h dans une journée et j’en passe, tout ça ne nous facilite pas vraiment les choses. A peine rentrés de l’école,  même si on laisse du temps au jeu et à la rêverie, le tic-tac se met en marche, un peu comme dans 24h Chrono, ou dans Fort Boyard -chacun ses références- et on a tous intérêt à ce que le Snottneus soit lavé et nourri avant 19h30 sinon gare à nous.

Alors pour le laver, c’est assez facile. On fait couler l’eau, un peu de mousse, quelques jeux et c’est frictionné, séché et pyjamé (sauf les jours de shampoing, mais ça c’est une autre histoire). Par contre pour avoir un petit estomac rempli, c’est plus compliqué. A moins d’avoir sa cuisine dans sa salle de bain ou l’inverse, on ne sait pas être au four et au moulin, comme disait l’autre. Il nous faut donc des recettes de petits plats, au sens propre, avec des vrais légumes dedans, vite préparés, qui se mangent sans trop de cucuches , sans berk, pouah et autres pabon.

On en parlait l’autre jour avec les Belgomums, ce collectif de mamans blogueuses dont je fais partie, et on a décidé d’en faire le thème du mois de septembre. Quoi donc ? Eh bien nos bonnes astuces ou recettes pour faire manger des légumes à nos snottneus sans recourir au chantage et monnayer des sugus en échange d’une assiette vide. Que celle qui n’a jamais agité le bonbon en guise de carotte me jette le premier sugus.

Bref, dans ce billet BM de septembre, je prends le parti de vous faire redécouvrir quelques unes de mes recettes sous un jour Snotteus friendly. Des recettes d’adultes, certes mais déclinables pour enfants et surtout qui permettent de limiter les casseroles et le temps passé en cuisine. Souvent, je prépare ces plats en plusieurs portions : une pour le Snottneus, une à mettre dans un tupperware pour le bureau, et deux pour le Beau Gino & moi. S’il en reste, je garde au frigo ou au congel’. L’optimalisation qu’on appelle ça.

Le risotto au fenouil et au citron

Le risotto, c’est la recette miracle pour faire manger presque tous les légumes à un snottneus. Avec moins d’ail et pas de vin, mes recettes de risotto sont des plats complets et sains, qui permettent de noyer des légumes dans une assiette facile à manger pour des petites mimines maladroites, à condition de couper les légumes en petits morceaux. Le préféré du Petit Snottneus, c’est le risotto au fenouil et au citron,  un plat facile à préparer à l’avance pour les jours de semaine, qui se se réchauffe avec un fond de crème (alpro pour les végan), voire un peu de bouillon pour garder le côté léger. Et quand votre Snottneus est neutralisé dans son lit, n’oubliez pas de rajouter un verre de vin blanc à votre préparation 😉

photo

Le risotto aux courgettes, pois et menthe

Rebaptisé risotto au crocodile et au dinosaure, cette recette me permet de surfer sur l’engouement du Petit Snottneus pour les gros reptiles (plaisir) et la couleur verte, de manière générale (héréditaire). Dans la version kids, je ne met pas de chips de charcuterie ni de menthe mais ces deux ingrédients peuvent se rajouter par après. La recette est ici

20140717-135523.jpg

 

Le chili végétarien

Non ne partez pas. Oui, je donne du chili à mon Snottneus. Non, il ne fait pas d’affreux prouts après en avoir mangé. Dans mon chili végétarien, on ne trouve qu’un légume, certes, mais aussi d’autres aliments qui présentent une haute teneur nutritionnelle, comme la patate douce et les haricots rouges (source de protéines). Dans une perspective Snottneus friendly, je n’ajoute la dose totale d’ail et de pili pili qu’au dernier moment. Pareil pour le café et la cannelle, qui ne sont d’ailleurs pas vraiment nécessaires. Après avoir prélevé la portion du Snottneus, je finalise l’assaisonnent pour le Beau Gino & moi.

Ce plat est super facile à préparer (et éventuellement cuire ) à l’avance. Il est d’ailleurs encore meilleur réchauffé. Le Snottneus n’aime pas la coriandre mais il raffole du Cheddar. Et de nouveau, c’est un plat qui se mange à l’aide d’une simple cuiller.

20150330-221949.jpg

Voilà, certains soirs, ce qu’on retrouve dans l’assiette du Petit Snottneus, qui veut tout faire comme les grands. Des recettes testées et approuvées par toute la famille.

Et pour toute la famille 🙂

Pour d’autres sources d’inspirations, filez voir les conseils des autres Belgomums sur la page facebook ou le compte instagram du collectif ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s