Un plat Terre & Mer

Du poisson et de la charcu.

Les deux en même temps. Mais oui. Même que ça s’appelle un Terre et Mer et qu’il ne faut pas être dans Top Chef ou au restaurant étoilé pour savourer ce genre d’association parfois risquée mais toujours originale. Pour cette recette que je vous propose aujourd’hui, j’ai limité le risque au maximum puisque je m’y suis reprise à trois fois pour trouver les bons ingrédients et la bonne cuisson avant d’être satisfaite du résultat. Mais quel résultat ! Du cabillaud en croûte de chorizo et noisettes, accompagné d’asperges vertes et d’une purée au citron et d’un verre de rosé. Une manière super gourmande et un peu chic de manger du poisson « sans que ça ne goûte trop le poisson » selon le Beau Gino, contrôleur émérite de la qualité chez Belle Ginette depuis 2007.

20150625-103930.jpg

De quoi s’agit-il ?

Pour terminer la saison des asperges en beauté, j’ai eu envie d’associer ces tiges avec une de mes sources de protéines préférées depuis que j’ai décidé de limiter drastiquement la viande (je vous en reparlerai à l’occasion) : j’ai nommé le poisson. Mais pas n’importe quel poisson. Du tout frais, tout beau, tout bon et hélas, un peu cher aussi : du cabillaud. Du coeur de cabillaud pour être exacte, que je me procure à la poissonnerie du coin. Le cabillaud, je le cuisine presque toujours en croûte, avec une base de chapelure et de parmesan, comme je vous l’expliquais ici. C’est la seule manière de le faire manger au Beau Gino mais c’est également un plat facile à faire et donc difficile à rater.

Dans votre liste de courses, pour 2 personnes, prévoyez :

– 400 grammes de coeur de cabillaud frais

– 1 botte d’asperges vertes

– 6 tranches fines de chorizo doux ou piquant

– 4 cuillers à soupe de chapelure

– 3 cuillers à soupes d’huile d’olive

– 1 grosse poignée de noisettes

– 2 cuillers à soupe de parmesan

– 1 cuiller à café de purée d’ail

– 4 belles pommes de terre

– 150 ml de crème (alpro light en ce qui me concerne)

– 1 citron

– 1 bouteille de rosé 🙂

20150625-103942.jpg

Et concrètement, comment ça se passe ?

La purée :

1. Pelez les patates et faites-les cuire entières dans une casserole d’eau bouillante légèrement salée. Après environ 15 minutes, vérifiez qu’elles soient bien cuites.

2. Ecrasez- les au stoemper puis ajoutez la crème et le jus du citron dont vous aurez préalablement prélevé les zestes.

3. Mélangez, goûtez, assaisonnez de sel et poivre selon votre goût. Réservez au chaud pendant la suite des opérations. Au moment de servir, disposez les zestes finement coupés au dessus de la purée.

Le poisson :

1. Dans un mixeur/blendeur, mixez grossièrement les noisettes de sorte à obtenir des petits morceaux concassés (et non une poudre).

2. Torréfiez les noisettes quelques instants dans une poêle bien chaude sans les brûler (Torréfier, ça veut dire cuire sans matière grasse, afin de faire ressortir les arômes). Réservez.

2. Dans le même mixeur, mixez les tranches de chorizo de sorte à obtenir une pâte puis ajoutez l’huile, le parmesan, l’ail , la chapelure et les noisettes torréfiées. Mixez un bon coup afin d’obtenir une pâte relativement homogène. Vérifiez la texture (pas trop solide, pas trop liquide, comme du beurre à température ambiante) et au besoin, rajoutez un peu d’huile ou un peu de chapelure.

3. Faites préchauffer le four à thermostat 4 (ou 180 degrés) et dans un plat, disposez les morceaux de coeur de cabillaud déjà portionnés. Recouvrez-les de la mixture et enfournez pendant une grosse dizaine de minutes à 200 degrés.

4. Avant de servir, passez rapidement le plat sous le grill pour faire dorer la croûte (attention à ne pas le laisser trop longtemps, le poisson trop cuit, c’est pas bon et c’est irratrapable)

Les asperges :

1. Pendant la cuisson du poisson, faites cuire les asperges dont vous aurez enlevé les racines  pendant 5 minutes dans une eau bouillante salée et pour une couleur bien verte, vous pouvez soit les cuire dans de l’eau pétillante, soit ajoutez un peu de bicarbonate de soude alimentaire dans l’eau de cuisson (merci à Claire pour l’astuce 😉 )

2. Après 5 minutes, pas une de plus, égouttez-les et disposez-les dans les assiettes, avec un filet d’huile d’olive et une pincée de gros sel.

A dégustez avec de bons amis et une bonne bouteille de rosé bien fraîche

Bon appétit ❤

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s