La Saint-Valentin si je veux …

Et je veux !

13 Février. Vous je ne sais pas mais moi, j’ai l’impression que ça fait  8 semaines qu’on est en février et qu’il en faudra encore 4 pour arriver jusqu’en mars. Février n’est vraiment pas mon mois préféré (oui, on peut avoir un mois préféré). J’ai  d’ailleurs développé l’intime conviction que la Saint-Valentin, comme la Chandeleur,  n’ont pour but que de nous extirper de la morosité dans laquelle nous flottons, en attente de jonquilles, de clarté solaire, d’oeufs de Pâques ou de petits lapins en sucre, c’est selon, tous autant que nous sommes, enturbannés dans  nos écharpes et nos manteaux gris, le teint blaffard et le dos rond.

Enfin … tous. Presque tous. Car à plusieurs endroits du pays, certains n’ont pas attendu d’avoir des crèpes au sucre et des chocolats en forme de coeur pour se revigorer le corps et s’imbiber l’esprit durant cet interminable  février, qui n’est le plus court des mois que sur le papier du calendrier. Mais on a pas tous la chance ou l’occasion d’aller se rechauffer le coeur et le reste dans les carnavals (oui carnavalS, vous la-bas, je vous ai vu froncer le sourcil !) pourtant nombreux que compte notre douce Belgique.

Bref, samedi c’est jour de fête pour les amoureux mais on ne dit pas lesquels. Finalement, tout le monde est un peu amoureux de quelqu’un ou de quelque chose, non ? Moi par exemple, j’aime le Beau Gino mais j’aime aussi manger et boire ou papoter avec mes amies, et leurs amies, qui dans la majorité des cas sont aussi mes amies. Vous me suivez ?

Non ? Ce n’est pas grave car là n’est pas mon propos. Depuis que je suis grande, j’ai toujours mis un point d’honneur à fêter la Saint-Valentin, avec ou sans amoureux. Il faut dire que je met souvent un point d’honneur à faire la fête, même quand il n’y a pas de raison spécifique. Donc si on m’en sert une sur un plateau d’argent, je ne boude pas mon plaisir. Et à tous ceux qui me répondent que la Saint-Valentin n’est qu’une fête commerciale, je leur répond qu’elle est commerciale uniquement parce qu’ils le veulent bien.

Il n’est marqué nulle part qu’on doit dépenser des milles et des cents pour se dire qu’on s’aime. Enfin, si. Sur toutes les vitrines, dans toutes les brochures, à la radio et sur internet. Pourtant, il existe tout autant de manières de faire d’un certain jour du calendrier, un jour spécial. Surtout si ce jour est perdu au milieu d’un mois froid et humide. C’est l’occasion de se dire, de se rappeler, de se rendre compte qu’on s’aime. Qu’on l’aime lui, qu’on l’aime elle, qu’on les aimes mais surtout qu’on s’aime soi.

Charité bien ordonnée commence par soi-même alors pour la Saint-Valentin, de grâce :

♥ AIMEZ-VOUS ! ♥

Capiche ?

5cfb42cac636a5cbee02216afe4033c0

2 réflexions sur “La Saint-Valentin si je veux …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s