5 jours à New York avec lui

Toutes les nuits déconner.

Début novembre, après avoir confié le Petit Snottneus à ses grands parents et dépoussiéré ma carte de crédit (toujours cachée pour éviter des cracking sur Zalando), j’ai emmené le Beau Gino à New York. J’aurais aimé lui faire la surprise mais il a eu l’idée avant moi (la surprise en moins) et puis … ma carte de crédit n’a de gold ni le look ni le compte. Mais pourtant c’est moi qui l’ai emmené car mon globe-trotter, qui a vu l’Amérique du Sud sous presque toutes ses latitudes, l’Afrique en famille, l’Asie entre potes et vécu des moments forts au Moyen-Orient, eh bien, il n’avait jamais vu New York. Alors 10 ans après mon dernier Marathon (shopping) de New York et 3 mois après avoir repris une activité professionnelle lucrative, je suis retournée dans cette ville incroyable, qu’on aime ou qu’on déteste, mais qui ne laisse personne indifférent.

Des articles sur New York, il y en a des tas. Pour pêcher des infos pratiques, gourmandes (Célestine en connaît un rayon salé & sucré) ou même insolites. Et si ces pages ne sont  habituellement pas consacrées aux voyages (visez plutôt Emma et son goût prononcé pour les escapades proches ou lointaines), j’ai eu envie de partager avec vous nos coups de coeurs dans la ville que nous avons (re)découvert. En effet, New York comme jeune fille au pair solo et fauchée, ce n’est pas la même chose que New York comme Belle Ginette amoureuse et disposant d’une carte de crédit (pas gold mais quand même).

Concrètement, comment ça s’est passé ?

La première fois pour le Beau Gino. La quatrième pour moi. New York (et pas que Manhattan) c’est très très grand et il ne faut pas espérer faire plusieurs quartiers à pied en un jour. C’est possible mais ce n’est pas gai et ce n’était pas notre créneau pour ce city trip qu’on voulait quand même un peu reposant.IMG_1489

Et notre créneau quel était-il ? Se promener, manger, boire, « sentir l’atmosphère de la ville » (©Beau Gino) et faire un peu/beaucoup de shopping. On a pas tout vu ou pas assez vu. Car pour tout voir à New York, il faut y vivre, et encore, je ne suis pas sûre qu’une vie soit suffisante. Et Dans ce qu’on a vu, voici les adresses à retenir (cliquez sur le titre pour les infos pratiques) :

  PJ Clarkes :

Un super endroit pour manger une cuisine américaine, dans une ambiance typiquement New Yorkaise (avec des vrais New-Yorkais accoudés au bar, en plus des touristes). C’est d’ailleurs un des plus vieux établissements de Manhattan (1884).  On a adoré les cocktails, les frites et l’ambiance. Parcontre le pain à burger est carrément mauvais, dans le genre tout mou et sans consistance.IMG_1471

 Hendriks

Ce n’est certainement pas l’endroit le plus en vue, mais une bonne petite brasserie qui se défend bien, au service prévenant et à la carte élaborée. J’y ai dégusté des raviolis de courge butternut aux airelles et au fromage de chèvre – c’était succulent. Le vin, comme dans tous les restos américains, est servi dans des vases (expression du Beau Gino pour dire que le verre est grand et/ou qu’il est bien rempli), ce qui explique le prix du verre : 10$IMG_1472

The Coffee Shop sur Union Square

Ca, c’est mon endroit à New York. J’y suis allée pour la première fois avec ma famille d’accueil en 2001 et j’y suis retournée à chacun de mes passages dans la Grande Pomme. C’est un vrai dinner américain, où l’on peut manger un petit-dej’, un brunch, un dîner ou un souper, ou meme juste boire un café, un infâme jus de chaussette resservi à volonté. J’y mange toujours la même chose : des pancakes servis avec du bacon. C’est très simple : ce sont les meilleurs du monde. Certaines célébrités pensent comme moi : Susan Sarandon, Sam Belluci, Juliane Moore et Anne Hathaway dans le Diable d’habille en Prada ou même Carrie Bradshaw dans Sex and the City (ce n’est pas LE restaurant où elles se retrouvent souvent mais certaines scènes y ont été filmées). Les serveuses ne sont pas les plus aimables, mais je pense que ce sont des aspirantes mannequins qui s’entraînent à tirer la gueule pour quand elles seront sur les catwalks ou dans des pubs pour des crèmes anti-rides (alors qu’elles ont 22 ans).

IMG_1474

Si vous vous promenez un samedi matin sur Union Square, vous y trouverez un très chouette marché bio & locavore, comme il y en a de plus en plus dans la ville. Ca fait la part belle aux clichés de la malbouffe américaine. Aux Etats-Unis, comme en Belgique, il y a de la malbouffe. Aux Etats-Unis comme en Belgique, de plus en plus de gens font attention tant à leur alimentation qu’à leur consommation.

IMG_1494

The 2nd Avenue Deli

Il parait qu’à New York, le meilleur sandwich au pastrami se trouve chez Katz, un déli du Lower East Side. Je n’ai pas eu l’occasion de comparer mais celui qu’on a mangé au 2nd Avenue Deli était une pure merveille comme je n’en avais jamais mangé. Fondant et goûtu, on a presque l’impression de manger du filet pur tellement la viande est tendre. Nous avons aussi essayé la Matzoh ball soup, parce que c’est un plat typique de la cuisine yiddish mais franchement, passez cette étape et concentrez-vous sur le pastrami. La Matzoh ball soup, c’est un peu comme de la Chicken Soup mais sans le Chicken.IMG_1476

Le Rooftop Bar du Standard Hotel

Dans le Meatpacking District, au pied de la Highline, il y a un hôtel (chic et branché) et dans cet hôtel, ou plutôt, au sommet, il y a un bar. Un bar de zinzin ouf taré mental. C’est ce que j’ai pensé tout bas en y rentrant, tout en veillant à ce que mon émerveillement ne se lise pas sur mon visage. Au contraire, j’ai pris l’air de celle qui y va tous les samedi. C’est peut-être ça qui a fait qu’on est rentrés parce qu’autant vous prévenir, c’est assez sélect. Sorteur à l’entrée du bar (veillez à votre tenue de ville – pas de baskets !) et serveuses aussi jeunes que grandes que minces, mais qui ne tirent pas la gueule – elles- et qui sont toutes habillées en raccord avec le décor : un décor très golden seventies. Encore plus époustouflant : la vue sur la ville et sur l’Hudson. Les cocktails sont très élaborés (dans le même genre que chez Hortense à Bruxelles) et les prix relativement modérés (15$ le verre). Pensez à réserver une table le matin même !IMG_1481

Fig & olive

Un peu chicos, ce restaurant d’inspiration française (où les serveurs se sentent obligés de caser des mots français à chaque phrase, pour faire genre) mais après l’apéro au Standard, c’était difficile d’aller se faire des nouilles dans un deli chinois (quoique, à New York tout est possible). C’était fin, c’était pas trop cher et ça ne m’aurait pas étonnée de croiser 4 femmes en Manolo Blahnick occupées à disserter sur la longueur d’un poivrier. Ils nous ont proposé un menu 3 services à 46$ au choix dans une liste de plats assez appétissants. J’en veux pour preuve les croquettes au cèpes sauce truffée de ma voisine, ma bisque de homard à l’huile d’olive, le risottos et les bruschettas mascarpone et cerises confites servies en dessert.IMG_1488

Julianna’s

Peut-être pas la meilleure adresse de Brooklyn, qui est la Mecque des hipsters du monde entier, que nous ne sommes pas malgré mes efforts pour que le Beau Gino porte des pantalons en velours et des gilets scandinaves. Bref, revenons à nos pizzas : au pied du pont de Brooklyn, il y a deux pizzerias, Grimaldi’s et Julianna’s, qui sont rivales parce que le patron de la première à du vendre son établissement et pour se venger, à ré-ouvert la seconde juste à côté (to make a long story short). Nous avons choisis Julianna’s par hasard et nous y avons dégusté une succulente pizza faite quasi sous nos yeux avec un goût que je n’avais plus trouvé depuis l’Italie, cet été. De quoi prendre des forces, avant de traverser le pont !IMG_1493

Anthropologie

Cette chaîne de magasin, qu’on trouve également à Londres, propose un assortiment qui donne tout simplement envie de vivre dans le magasin : décoration, art de la table mais aussi vêtement et accessoires, dans une ambiance bohème-chic et au son d’une musique aérienne. Si votre Gino n’aime pas le shopping, envoyez le faire un tour dans le Chelsea Market voisin, manger un homard ou un cupcake, ou installez-le dans un des fauteuils confortables du magasin. Peut-être même qu’il se laissera envahir par l’ambiance du magasin et vous suggérera d’acheter un coussin ivoire avec des pois dorés (oui, tout arrive 🙂 )

Voilà pour nos coups de ❤ à New York pendant ces 5 jours qu’on a passé à flâner, à manger, à siroter des cocktails, à se tordre le coup pour apercevoir les hauteurs des immeubles, à parcourir la Highline, à frissonner dans les gigantesques courants d’air quand on passe d’une avenue à l’autre, à s’émouvoir sur Ellis Island, après avoir haussé les épaules devant la statue de la Liberté, à héler des taxis jaunes, à se taire devant les immenses fontaines qui remplacent Ground Zero, à découvrir le côté Wallon de Wall Street, à risquer de se faire écraser par un vélo sur le pont de Brooklyn, à faire des folies dans les magasins, à observer ce monde en soi …

A sentir le coeur de la ville battre en nous ♫

  Petites astuces plic ploc :

– on a trouvé des vols pas chers avec SN Brussels, qui vole désormais directement de Bruxelles à New York (JFK)

– notre hôtel, un Hilton Garden Inn (équivalent d’Ibis) n’était pas très rock’n’roll mais propre et bien situé pour une première fois à NYC (croisement Park avenue et 37e rue)

– N’oubliez pas de compter le pourboire lorsque vous payez dans un restaurant. Néanmoins le pourcentage est toujours suggéré donc pas besoin de sortir vos calculettes

– Si vous faites beaucoup de shopping, il est possible d’acheter une deuxième valise pas trop cher (25$) dans les magasins de souvenirs

– Les policiers américains ne sont pas très drôles ni très flexibles : si vous êtes dans une file, restez-y bien, ne faites pas le mariolle et en gros, tenez-vous à carreau, surtout le soir si vous avez un verre dans le nez.

–  On peut payer par carte dans tous les taxis donc évitez le cash, qui sert juste à acheter des hot dogs ou des bretzels dans la rue (ce que je vous recommande chaudement d’ailleurs !)

Mes incontournables à New York 

Les musées : le Metropolitan Museum of Art – The Met surtout pour son temple égyptien et pour ses peintures européennes – Ellis Island – Le Memorial du 11 septembre – Le Guggenheim (surtout pour son architecture)

Les activités : se faire la totale manucure/pédicure/massages bien calé dans un fauteuil massant pour une somme modique (entre 40 et 60$) -se promener sur la Highline après 15h pour avoir une super lumière, du Nord au Sud, en terminant dans le Meatpacking District – Faire un jogging ou une promenade à Central Park (à pieds ou en vélo) – Monter en haut d’un gratte-ciel pour admirer la vue (nette préférence pour le Top of The Rock(efeller) duquel on peut admirer l’Empire State, au lieu de monter à son sommet). Découvrir le Campus de la Prestigieuse université de Colombia dans l’Upper West Side et descendre le long de Central Park, en passant devant le mythique Dakota (de John Lennon) et Strawberry Fields, même si ce n’est qu’une dalle dans le parc.

Les petits plaisirs : boire des cosmopolitans avant de passer à table, manger un hotdog ou un bretzel dans la rue, se faire véhiculer en taxi à toute heure du jour et de la nuit (notre budget taxi pour 5 jours : 80$), manger du pain perdu  à l’américaine – French Toasts – ultra riche et avec une bonne dose de sirop d’érable

La Highline en fin de journée
La Highline en fin de journée

Et vous, New York, ça vous dit quoi ?

8 réflexions sur “5 jours à New York avec lui

  1. L’avantage de New York, c’est que c’est comme Paris qui sera toujours Paris. New York sera toujours New York et il sera bien temps d’y retourner un jour 🙂

  2. Merci pour ce super article. Il me rappelle plein de bons souvenirs et me donne immédiatement envie de retourner à New York. Je ne connais pas toutes les adresses dont tu parles. j’espère pouvoir les tester prochainement 🙂

    1. Mais de rien … tout le plaisir était pour moi 😉 j’espère que tu auras l’occasion de les tester et d’en rapporter d’autres bientôt ou moins bientôt 🙂

  3. Très chouette article! J’en avais chercher un comme ça avant mon départ en Juillet! Malgré que je ne sois pas une hipster 😉 Je suis restée à Brooklyn le temps de mon séjour et je faisais les aller-retour vers Manhattan ! C’était très chouette! Retrouver le calme après une journée de folie en ville, c’était juste parfait! Je te recommande vraiment de rester dans le quartier de Park Slope/Gowanus (très chouettes cafés, restos, marchés le dimanche, parcs, etc) la prochaine fois que tu retournes à Nyc 🙂

    1. Merci pour les adresses ! Effectivement, j’essayerai de ne pas attendre 10 ans avant mon prochain périple new-yorkais et cette fois-ci, ce sera Brooklyno-centré 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s