Un risotto plein de fraîcheur

Antinomique.

A priori, risotto et fraîcheur ne sont pas deux mots qu’on mettrait dans une même recette. A priori. Parce qu’enfin, il fait chaud à Bruxelles. Mais tout de même, ce n’est pas une raison pour se nourrir uniquement de salades, fruit frais et autres glaces à l’eau. Moi, ça me fait toujours bien marrer ces articles de magasine qui vantent, dès le début de l’été, un régime à base de verdure et de graines. Je suis bien d’accord avec la nécessité de faire un peu attention avant de se glisser dans un bikini et que 26 degrés C°, un 18 juillet, ce n’est pas le contexte idéal pour un spageth’ carbonara. Cependant, les soirées sont plus longues qu’en hiver, les apéros s’éternisent et il faut bien tenir le coup sans rouler sous la table dès le 2e verre de rosé.

Pour ça il faut manger consistant. Sain, mais consistant quand même !

Et quoi de mieux que cette recette que je vous propose aujourd’hui, qui réunit quelques critères chers à mes yeux : simple, sain, économique, rapide et bon ! 

Parce que dans mon risotto fraîcheur, je mets :

– 1 courgette

– 120 grammes de petits pois (surgelés)

– 1 grosse poignée de feuilles de menthe fraîche ciselée

– 1 grosse poignée d’amandes effilées

– 4 cuillers à soupe de parmesan rapé

– 1 bouillon de poule (ou légumes pour les végé) dilué dans 1 litre d’eau bouillante

– 100 ml de crème fraîche (classique ou soja)

– 180 grammes de riz rond (carnaroli ou arborio, en vente dans n’importe quel supermarché)

Bref, de quoi rafraîchir et nourrir 2 personnes (qui ont faim)

20140717-135558.jpg

Alors concrètement, comment ça se passe ?

1. Dans un litre d’eau bouillante, diluez le bouillon et réservez le dans une cruche à proximité du réchaud

2. Dans une poêle creuse ou une casserole, faites chauffer (sans bouillir) 3 cuillers à soupe d’huile d’olive et – si vous avez- 1 noisette de purée d’ail. Maintenez un feu moyen.

3. Versez le riz et faites le revenir dans l’huile. Petite étape facultative : ajoutez un verre de vin blanc

4. N’attendez pas que le riz deviennent sois-disant translucide, et versez petit à petit un peu de bouillon. Répétez à chaque fois que les grains de riz ne baignent plus dans leur liquide de cuisson.

5. Coupez la courgette en petits dés et, avec les petits pois, ajoutez les morceaux au riz, tout en continuant à l’arroser régulièrement de bouillon. Les légumes vont ainsi cuire dans le riz. Ciselez la menthe et réservez là jusqu’au dernier moment.

6. Lorsque vous n’avez plus de bouillon, le riz devrait être cuit. Moi je l’aime al dente, encore un peu solide, sinon j’ai l’impression de manger du rijspape salé.

7. Diminuez le feu, et ajoutez la crème puis le parmesan et encore un verre de vin blanc 

8. Poivrez à votre convenance (attention, le bouillon est déjà très salé, donc pas besoin de rajouter du sel) et ajoutez la menthe ciselée et les amandes au dernier moment.

Et voici le résultat, testé par votre humble serviteuse par une chaude après-midi de juillet, en compagnie de la Grande Simone et d’un pichet de citronnade à la grenadine.

20140717-135523.jpg

De quoi se rafraîchir sans oublier de se nourrir!

Keep Cool & Eat Good Food !

🙂

3 réflexions sur “Un risotto plein de fraîcheur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s