Un caramel au beurre salé

On a que le bien qu’on se fait.

Si le Burn Out est le mal du siècle, on peut aisément dire que le caramel au beurre salé, lui, c’est le bien du siècle. En effet, depuis quelques années, ce caramel est la star incontestée des intitulés de dessert voire même d’entrées et de plats. A lui seul, il contribue à faire de recettes insipides des expériences gustatives sensationnelles. Non je n’exagère même pas. Allez … juste un petit peu. Transcendance gastronomique ou pas, le caramel au beurre salé fait du bien par où il passe. C’est scientifiquement prouvé.

Alors en cette période de crise économique, de ciel grisâtre, d’overdose de choux en tout genre (le légume de saison), de gastro-entérite de ceux qu’on aime (Nadal & le Petit Snottneus) et d’incertitudes croissantes quant à l’avenir du Monde, il faut aussi savoir se faire du bien. Vous ne voyez pas lien ? Ce n’est pas grave, vous n’avez qu’à faire comme si. Bref, une petite cuiller de caramel au beurre salé, au détour d’un riz au lait, d’un bol de muesli, d’une salade de fruits ou d’un yaourt 0%, ça n’a jamais tué personne, que du contraire. Et en plus, c’est super fastoche à préparer et conserver.

Pour un pot de 33 cl de caramel, il vous faut :

– 50 gr  de beurre salé

– 100 gr de sucre roux. Si vous avez du sucre blanc, ça ira aussi mais je trouve que le sucre roux donne un petit goût plus subtil

– 15 cl de crème légère à température ambiante ! (Si besoin, réchauffez-là quelques secondes sous un jet d’eau chaude)

– Une bonne pincée de sel, si vous l’aimez bien salé, votre caramel

IMG_0780

Et pour fistouiller tout ce beau monde, il vous faut :

– 1 petite casserole à manche

– 1 fouet

– Un pot en verre de 33 cl

– Une cuiller pour racler la casserole (votre doigt ça ne compte pas !)

Concrètement, comment ça se ce passe ?

Le caramel au beurre salé, c’est très facile et rapide à faire mais pendant la préparation, vaut mieux ne pas être distrait car sinon cela devient du caramel au brûlé salé avec en prime, une casserole à la poubelle. Avant de vous y mettre, prévoyez donc un quart d’heure où vous ne vous soumettrez à la tentation d’aucune distraction.

1. Après avoir coupé le beurre en petits cubes, versez le sucre roux dans la petite casserole, installée sur un feux moyen. Laissez brunir sans rien toucher (pas goûter, pas touiller !)

IMG_0781

2. Lorsque le sucre est presque entièrement fondu, secouez légèrement la casserole afin d’obtenir un résultat homogène. Même à ce moment-là, il ne faut rien mettre dans la casserole, ni cuiller en bois, ni eau, ni rien du tout !

3. C’est le moment critique où il faut se dépêcher de retirer la casserole du feu, sans quoi le caramel peut prendre un petit goût de brûlé. N’oubliez pas que même si vous le retirez du feu, le sucre continue à cuire. Hors du feu donc, ajoutez la crème en une fois. Ca mousse pas mal mais pas d’inquiétude, ça finit par redescendre.

4. Ensuite, ajoutez le beurre coupé en cubes et remuez légèrement à l’aide d’un fouet. Replacez la casserole sur feux doux et mélangez vigoureusement pour que le caramel ait une texture homogène.

20140210-152227.jpg

5. Versez le résultat dans le pot en verre et ajoutez éventuellement un peu de (fleur de) sel. Laissez refroidir et trempez enfin vos doigts dedans 😉

Ca doit donner un truc dans ce genre-là : IMG_0783

Alors vous je sais pas, mais moi le caramel au beurre salé, je l’aime bien dans mon bol du petit-dej’ : fromage blanc, muësli et caramel … de quoi bien commencer la journée et la semaine !

Happy Monday !IMG_0744

12 réflexions sur “Un caramel au beurre salé

  1. Roooh, ça a l’air top. Plus de crème dans le frigo, je vais devoir attendre un peu avant de tester.
    Ça sera parfait avec mon granola maison / yaourt / poire du petit dej!

    Merci belle Ginette 🙂

  2. Miam je vais le faire très prochainement et te dis quoi…mais je suis certaine que c’est super bon 🙂
    A bientôt belle Ginette

  3. Bon, eh bien j’ai tenté!
    ça donne vraiment bien mais je n’avais pas de beurre salé, j’ai donc tout salé au sel de table et j’ai eu la main un peu lourde, mon caramel est donc clairement trop salé! Soyez parcimonieuses et goûtez avant de rajouter! 😉
    par ailleurs j’ai eu une grosse frayeur parce que qd j’ai mis la crème tout mon sucre a durci instantanément, je pense que ma crème était trop froide (les quelques secondes sous eau chaude n’ont pas suffi), donc faites VRAIMENT attention à ce que la crème soit à température ambiante! Mais ensuite ça s’est rattrapé sur le feu doux, les cristaux de caramel se sont progressivement dissouts en touillant…
    Donc pour un premier essai réalisé un peu dans la précipitation je dirais que c’est prometteur et j’ai hâte de le refaire!

    1. Merci pour le test Yas 🙂 effectivement, la crème doit être à température ambiante – vraiment ambiante. La prochaine fois tu peux éventuellement la passer 10 secondes au micro-ondes. Parce que mon petit doigt me dit qu’il y aura effectivement une prochaine fois 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s