Un salon de choc’

Tout le monde peut se tromper.

Dans un article précédent, je déclarais que Janvier et Février étaient des mois pénibles où il n’y avait rien pour se réjouir. J’avais tort car depuis quelques jours, je vois partout dans Bruxelles des affiches annonçant un évènement prestigieux dont on ne peut que se réjouir : le Salon du Chocolat ! Plus gourmand que le Salon de l’auto, moins vulgaire que le Salon de l’érotisme et nettement moins déprimant que le Salon de l’emploi, ce Salon tout en magnésium et en cacao s’installe pour la première fois à Bruxelles, après avoir pris place dans de nombreuses villes du monde entier.

J’ai envie de dire : Il était temps hein !

Bref, ne boudons pas notre plaisir pour cet oubli dûment réparé car il est scientifiquement prouvé que le chocolat, sous toutes ses formes, est un produit essentiel, que dis-je, vital pour notre bonne santé physique et mentale, rudement mises à l’épreuve par ces après-midi sans luminosité, ces arbres sans feuilles et ces satanées résolutions de nouvel an.

Concrètement, de quoi s’agit-il ?

Pour la première fois donc, le Salon du Chocolat est organisé pendant 3 jours à Bruxelles, sur le site prestigieux et plein d’Histoire(s) de Tour & Taxis, qui vaut la peine d’être découvert, si ce n’est pas encore fait (et le festival Couleur Café ça ne compte pas). Une petite centaine de participants seront présents afin de faire découvrir le chocolat sous toutes ses formes à un public varié : choco-addicts, choco-parfois, choco-chagrin, choco-matin (avec les tartines), choco-insolites et même les choco-why-not ? Bref, moi, vous, nous, eux … tout un chacun qui aime le chocolat et pas uniquement les grands noms de la gastronomie belge qui y seront présents, tels que Pascal De Valkeneer, Damien Bouchery, Jean-Phiiiii !!! – euh … on reste calme –  Jean-Philippe Watteyne ou encore Sang-Hoon Degeimbre, lequel proposera sûrement un truc du genre : Sphère volante de paillettes fumantes de chocolat blanc à la brume de caramel au beurre salé enrobé de météorites pétillantes de cacao … Aaah la cuisine moléculaire !

IMG_0723

On l’aura compris, ce Salon sera l’occasion pour ces grands messieurs de la gastronomie (je m’étonne d’ailleurs qu’il n’y ait pas de grande madame) de faire la démonstration de leur art pour le plus grand plaisir de nos yeux mais aussi de nos papilles. C’est quand même une perspective de weekend plus excitante qu’un brunch chez Gaudron ou une promenade frisquette dans la forêt de Soignes, non ? Si.

Pour ceux qui s’obstinent à suivre des bonnes résolutions de type « régime » (après tout, chacun fait ce qu’il veut), il est possible de tester sa résistance à la tentation en se focalisant sur l’espace littéraire où l’on pourra se faire dédicacer les livres d’auteur(e)s tels que Stéphane Leroux, Candice Kother (la sémillante coach de Comme un Chef) ainsi que Jean-Phiiii !!! qui présentera son livre Icook4you (avec tout pleins de recettes vues dans Top Chef, mon émission TV préférée, après Beverly Hills 90210). Que des bonnes lectures pour quand le régime sera fini ou pour craquer en court de chemin. Même si, comme l’a judicieusement écrit Oscar Wilde : IMG_0721

Donc, on a déjà écarté l’excuse « Je peux pas aller, je suis au régime » … passons maintenant à l’excuse « Je peux pas aller, je m’occupe des mes enfants« . En effet, cet excuse est totalement récusable (ça fait longtemps que je n’avais plus utilisé ce mot, je ne pensais pas le ressortir dans un article sur le chocolat 😉 ) : Si vous avez un enfant entre 0 et 4 ans, vous l’installez confortablement dans sa poussette, avec une tute et/ou un doudou et/ou un biscuit et/ou un somnifère et vous vous baladez à votre aise dans les 4000m carré du Salon. Je pense que pour faire passer la poussette entre les stands, ça devrait aller, niveau espace, non ? Si.  Et pour les enfants entre 4 et 10 ans, sachez que des animations et des ateliers seront prévus spécialement pour eux dans un espace adapté, baptisé Chocoland, tous les jours à partir de 11h30.

Bon … dernière excuse envisageable : « Je peux pas y aller, j’ai dépensé tout mon argent pendant les soldes » – Eh bien non ! Ce n’est pas une excuse car Belle Ginette vous a dégoté 5 X 2 places à gagner grâce à un petit concours du genre plutôt fastoche.

Comment faire pour participer ?

1. Si ce n’est déjà fait : likez la page Facebook du blog -> par ici

2. En commentaire (ici en-bas), dites moi sous quelle forme vous aimez le chocolat : en boisson, en biscuit, en gâteau, au petit-dej’, avec le pousse-café, avec des fruits ou de manière insolite … balancez la sauce !

Vous avez jusque mardi 4 février minuit pour participer.

Comment faire pour gagner ?

1. Participer 🙂

2. Croiser les doigts, les bras, les pieds, les cheveux, tout ce que vous voulez

3. Etre tiré au sort, le mercredi 5 février, par ma douce main innocente ou par un logiciel de tirage au sort spécialement élaboré pour des blogs qui font des concours mais je ne suis pas encore certaine d’en avoir compris le fonctionnement.

Et d’ici là … Je vous souhaite un beau, un bon, un délicieux weekend en famille et/ou en amis 🙂

IMG_0725

Informations Pratiques :

Le Salon du Chocolat – brussels.salon-du-chocolat.com // à Tour & Taxis Shed 1-1 bis, 86 C avenue du Port, 1000 Bruxelles

Vendredi 7 février : de 11h à 21h – Samedi 8 février : de 10h à 19h – Dimanche 9 février : de 10h à 18h

Prix d’entrée sur place 

Adultes : 8,5€ le vendredi – 10€ samedi ou dimanche // Enfants (3-12ans) : 5€ (gratuit pour les moins de 3 ans) // Seniors & étudiants : 8,5€ // Family Pack (2 adultes + 2 enfants) : 25€

16 réflexions sur “Un salon de choc’

  1. Sur mes tartines,toasts,ds du lait chaud,en friandises, en dragées,en lieu et place de dessert, ac un bon café…. Des bisous Belle Ginette !

  2. Le chocolat… Je l’aime! Mais surtout le plus noir possible. Avec un bon thé,en fin de (d’une longue) journée, il n’y a que ça pour me réconforter!

  3. Le chocolat, je l’aime pur, sans le mélanger avec des trucs improbables comme le fait ce terroriste de Marcolini. Bref, le must c’est un bon moelleux bien coulant 🙂

  4. Le chocolat… je ne l’aime pas….
    Pourtant, quel ne fut pas mon étonnement, après plus de 8 mois de vie en Roumanie, de me rendre compte que j’aurais pu échanger mon univers contre…une couque au chocolat, celles qu’on ne trouve que dans nos boulangeries 🙂

  5. Qu’il soit noir ou au lait … je l’aime en tablettes ou un bon moelleux au chocolat ou tout simplement une bonne tasse de chocolat chaud.

  6. En toute simplicité, sans épices, sans fruits… Les bonnes choses n’ont pas besoin d’artifices!

  7. Ce que je préfère ce sont les chocolats de Pâques, sous toutes leurs formes, couleurs et consistances, mais surtout les petits oeufs au chocolat blanc fourrés avec du praliné et qques morceaux de crunchy (Galler, Milka ou marque Delhaize je ne suis pas difficile hu!)

  8. Sous toutes ses formes !!!! Solide, liquide, en gâteaux, en poudre, en copeaux, froid, chaud, en perfusion !!! Et mon mari en est encore plus dingue que moi !!!

  9. Le chocolat, je l’aime en pralines (Neuhaus!!!) ou tout simplement à la petite cuillère, dans le pot de chocolat à tartiner pur Côte d’Or! Mais toujours noir, pas au lait 🙂

  10. Je l’aime fondu sur ma langue, entre les dents, dans la fond de la gorge… Je SUIS le chocolat! Mangez-moi…

  11. Je l’aime noir, très noir. Fondu sur la glace vanille ou dans la préparation pour un gâteau moelleux. Sur une tartine avec du beurre salé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s