Un Chili con carne de fin du mois

Le mois de novembre touche à sa fin, et l’hiver s’est officiellement installé dans nos garde-robes, dans nos assiettes et aussi un peu dans notre moral. Le soir, après une longue journée, on veut des plats chauds qui réconfortent.
En outre, qui dit fin du mois dit bientôt jour de paye! Mais en attendant, on fait avec ce qu’on a dans nos armoires, avant le gros plein de soupe courses.

Voici donc une petite recette aussi facile qu’économique qui nourrit son homme sans vider le portefeuille (ou creuser le déficit, c’est selon) : un Chili con carne vite fait bien fait.

Pour une marmite de Chili pour 4 personnes, il vous faut :
– environ 400 gr de viande hachée (porc/bœuf)
– une boîte d’haricots rouges
– 12 grosses tomates ou – version rapide – 1 berlingot de passata
– 1 petite boîte de maïs (facultatif)
– 2 cuillers à café de cacao (ou de nesquick, oui, vous avez bien lu ! C’est farfelu mais c’est l’idée du génialissime Jamie Oliver)
– de l’huile d’olive
– et pour l’assaisonnement : sel, poivre, 1 cube de bouillon de viande, de la purée d’ail et … Du pili pili !
– Si vous avez en stock, quelques cuillers à soupe d’un vin au goût très bof mais que vous n’avez pas le cœur de vider dans l’évier

20131128-112531.jpg

La version avec des tomates fraîches est indéniablement plus savoureuse et évidemment plus riche en vitamines que la version avec de la passata en boîte. Mais parmi les avantages de cette recette, il y a aussi le fait qu’elle peut être réalisée en un coup de cuiller à pot en bois. D’autant plus que, en ce qui me concerne, j’aime cuisiner les tomates quand elles sont pelées. Je me suis procurée un pèle tomates très pratique mais quand même, ça reste plus rapide d’ouvrir un berlingot de passata que de peler et évider 12 tomates.
20131128-112540.jpg

Comment ça se passe ?

– Dans une grande marmite (type Le Creuset) ou une poêle creuse, faire revenir 3 à 4 cuillers à soupe d’huile d’olive avec 2 cuillers à café de purée d’ail à feu moyen
– Quand l’huile frétille, ajouter la viande et la faire brunir en l’écrasant à l’aide d’une cuiller en bois, et baisser sur feu doux
– Rajouter 1 cube de bouillon de viande effrité et ensuite les tomates préalablement pelées et évidées ou la passata
– Bien écraser la viande afin qu’elle n’ait plus cet aspect de cervelle haché et qu’elle se marie parfaitement avec les tomates
– Ensuite, rajouter les haricots rouges, préalablement passés à l’eau pour les débarrasser de leur jus de canette
– Si on aime, ajouter une petite boîte de maïs. Ça donne du croquant à la préparation !
– Et puis, on met en vrac : sel, poivre, 1 morceau de sucre, du pili pili, un peu de vinasse et … 2 cuillers à café de nesquick !
– Dans la version -tomates fraîches- je rajoute quand même une bonne cuiller à soupe de concentré de tomates ou un peu de passata pour lier le tout

Un petit conseil : ne pas balancer tous les ingrédients à l’aveugle. Il vaut mieux incorporer l’assaisonnement petit à petit sauf pour les 2 cuillers à café de nesquick : faites moi confiance (et si vous ne me faites pas confiance, faites confiance à Jamie) … C’est LE détail qui tue !

Quand tout est dans la marmite, on pose le couvercle et on laisse mijoter à feu très doux pendant une petite demi-heure.

Le temps de faire cuire du riz, de déboucher une bouteille de Pinotage, ce vin de cépage Sud-africain (parfait pour accompagner des plats épicés) et de placer dans le surgélateur un bloc de cheddar.
Pourquoi du cheddar ? Et pourquoi dans le surgélateur? Parce le Chili con carne se mange avec du cheddar râpé qui fond délicieusement sur la préparation bien chaude. Or, pour trouver du cheddar râpé dans nos contrées, il faut se lever tôt. Alors il faut faire le boulot soi-même et je vous assure que c’est nettement plus facile quand le fromage à fait un passage par le surgel’! Si vous ne trouvez pas de cheddar, je vous recommande de soit passer par un fromager de quartier soit vous procurer de la mimolette dont le goût est proche de celui du cheddar.
Une autre petite astuce est de couper le bloc de fromage afin de sélectionner uniquement la quantité nécessaire et conserver le reste en attendant le prochain Chili !

Et voilà le résultat … C’était bon, nourrissant et ça a coûté 5 euros 6 sous 😉
20131128-112545.jpg

Bon appétit et bonne paye 😉

4 réflexions sur “Un Chili con carne de fin du mois

  1. Super idée! C’est très bon aussi dans un grand wrap avec du cheddar et de la salade iceberg! (+éventuellement un peu laisser griller dans le four)
    +++> Attention: Manger ceci avec les mains….c’est encore meilleur… mais l’élégance n’est pas garantie!

  2. Je plussoie Julie pour le wrap! et si tu rajoutes de l’avocat tranché par dessus c’est encore plus miam! Par contre, niveau tomates, en hiver, ne te flagelle pas: c’est mieux les tomates en boite! Elles auront de toute façon plus de vitamines que nos pauvres « tomates » qui goûtent la flotte, élevées sous serre et qui ne voient jamais le soleil (dixit ce bon vieux JP Coffe, mais aussi si je ne m’abuse Jamie Oliver). Sinon comme je suis fan de légumes (en bonne végétarienne repentie), moi je mets des oignons, carottes et poivrons (oui en hiver c’est pas trop de saison je sais ^^) + du cumin : hyper bon, mais ça demande un peu plus de préparation 😉 Par contre, le cacao, j’essaie la prochaine fois ça me semble une amélioration de taille! 🙂

    1. Bonne idée les carottes! Et pour les poivrons, hélas je ne les digère pas bien donc je m’abstiens d’en consommer en même temps des haricots rouges 😉 et sinon, on peut aussi faire du Chili sin carne … Sans viande quoi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s