La meilleure sauce de la terre

Pendant longtemps, la meilleure sauce de la terre était, pour moi, le Ketchup.

Il a été le compagnon de tous mes repas et le fidèle allié de mes parents pour me faire ingurgiter toutes sortes de légumes bizarres, verts pour la plupart. Je l’ai aimé d’amour et je le retrouve encore régulièrement, au détour d’une frite ou dans un plat de spaghetti coupés avec du jambon (pâtes + coupées + ketchup = vision d’horreur pour tout italien qui se respecte). J’ai même opté pour la variante mexicaine, remède imparable pour mon estomac boudeur des lendemains de veille.

Mais comme on est jamais mieux servis que par soi-même, comme il est recommandé de manger pleins de légumes, sources de vitamines, comme c’est gai aussi de cuisiner ce qu’on mange, et comme parfois on ne sait pas quoi faire d’un reste de tomates toutes molles qui se traînent au fond du frigo, j’ai mis au point une recette de sauce tomate qui surpasse largement mon Ketchup adoré.

Avec des pâtes, avec de la viande, un burger … cette recette est tout simplement à tomber ! La première fois que je l’ai réalisée (par hasard), j’ai fini le pot à la petite cuiller. Bin quoi ?! ce sont des vitamines, non ?

Alors … pour réaliser la meilleure sauce de la terre, il vous faut :

– environ 5 grosses/belles/juteuses tomates

– de la purée d’ail *

– de l’huile d’olive, du gros sel, du poivre, 2 carrés de sucre brun

– quelques gouttes de maggi

– si vous avez, 2 ou 3 feuilles de basilic

Niveau ustensiles : 1 casserole, 1 mixeur, 1 passette et 1 pot de conservation

Ce n’est pas vraiment une recette express donc si vous avez un bon verre de vin et un balcon pour fumer une sèche livre ou de la paperasse à régler, c’est l’occasion.

Image4 belles tomates roma et une toute raplapla du fond du frigo, qui se demandait à quelle sauce elle allait être mangée (gagné ma grande, tu finiras dans la meilleure sauce de la terre !)

  • Pour commencer – easy game  -après avoir enlevé les coeurs, puis évidé la puple (les petites graines quoi), couper les tomates en gros morceaux et les mettre dans une casserole où on a fait préalablement chauffer environ 3 cuillers à soupe d’huile d’olive et 1 (petite) cuiller à café de purée d’ail. (! attention ! information confirmée de Radio Nobel : au plus petits sont vos morceaux, au plus vite ils seront cuits)

ImageDes jolis morceaux de tomates dans une casserole, avec la peau ! Oui oui, c’est ça qui donne ce goût si particulier à la meilleure sauce de la terre

  • Ajouter 2 grosses pincées de gros sel, du poivre selon son goût, quelques gouttes de maggi** et les carrés de sucre brun. Pourquoi du sucre brun ? Eh bien, il n’y a pas vraiment de raison existentielle à cela, c’est ce que j’avais un stock le jour même. Ensuite, laisser mijoter à feu doux pendant 1h tout en remuant de temps en temps. Normalement, l’huile et le jus des tomates empêchent les morceaux de brûler tout en les réduisant petit à petit. Il faut néanmoins remuer de temps en temps, goutter, ré-assaisonner…
  • Après une petite heure, 2 verres de vins et 4 sèches, on obtient une préparation compacte, homogène, prête à mixer. C’est important de mixer la peau des tomates avec le reste. Selon moi, c’est ça qui donne un goût particulier même si en temps normal, j’ai une sainte horreur des morceaux, pulpe, peaux et autres pépins. Je ne mange que mouliné, velouté, passé d’où l’importance d’avoir un bon mixeur, ce qui nous amène à notre prochaine étape :

ImageQuelques feuilles de basilic peuvent être ajoutées dans la mixture

  • Ensuite, passer le résultat au chinois, ou la passette, c’est comme on veut. La manoeuvre importante est de se débarrasser du liquide (très liquide) qui s’échappe de la passette. Cela permet d’obtenir par après une sauce plutôt qu’une soupe.
  • Afin de jetter le moins possible, racler la passette avec une cuiller (en bois ou en métal) en veillant bien à ne pas utiliser cette cuiller par après dans la préparation finale (les petits morceaux de peau de tomates mixés se mélangeraient avec le reste et la sauce serait alors juste bonne, mais pas la meilleure de la terre … dommage.

Image

Après, conserver la préparation une dizaine de jour au frigo.

Avec des pâtes, c’est pour se rouler par terre … fatalement, c’est la meilleure sauce de la terre 😉

Bon ap’

Image

* la purée d’ail est un produit magique, qui permet de rehausser toutes vos plats, sauces, dips en vous épargnant la corvée de devoir stocker/éplucher/cuire les gousses. En outre, c’est nettement plus digeste (mais ça fouette quand même au niveau de l’haleine). Hélas, on en trouve pas dans tous les points de vente. Pour ma part, j’en trouve toujours au Carrefour (au rayon salade)

Image

** le Maggi est un autre produit magique qui donne un bon goût de viande aux sauces, pâtes et autres préparations. Les Allemands appellent ça du Wurze et je me doute que ça doit avoir un lien avec ces formidable saucisses dites Curry-Wurze, divins casse-croûte outre-Rhin.

Image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s